GoToo : Promouvoir le transport alternatif à la voiture en solo et fidéliser les usagers.

par Renaud Euvrard 27 février 2011

Pour des achats, tout le monde utilise lesprogrammes de fidélisation. Ces programmes peuvent être de toutes sortes : cartes cumulant des points ou réductions. Presque aucun secteur n’échappe à cette règle, notamment dans les transports. De nombreuses compagnies aériennes comme Air France – KLM permettent de cumuler des “miles”, pour le ferroviaire, la SNCF fait appel au programme de fidélisation S’Miles. Mais qu’en est il pour d’autres types de transport comme les transports dits “alternatifs” en milieu urbain ?

Go Too est un service autour de la communauté des usages de l’éco-mobilité. Ce service est édité par Transway, une start-up nantaise qui a pour vocation de promouvoir et fidéliser les utilisateurs des transport alternatifs face à la voiture en solo. Go Too souhaite valoriser et inciter les personnes à utiliser leurs vélos, la marche à pieds ou à prendre les transports en commun.

Les utilisateurs inscrits peuvent partager avec la communauté via le site web ou l’application mobile, leurs “éco-déplacements”. Ainsi ils peuvent cumuler des points, appelés des “soleillos” qui pourront être transformés en cadeaux (réduction dans les transports publics ou accès à des équipements culturels).

Le modèle d’affaire se base principalement sur une fourniture de services et de données auprès des villes et collectivités locales (Go Too City) ou des entreprises (Go Too Pro). Cela est en droite ligne avec les nombreuses incitations qui sont entrain d’être mises en place par les pouvoirs publics afin d’améliorer les plans de déplacements urbains. De même, les entreprises de plus de 250 salariés, en région Ile-de-France pour l’instant, ont l’obligation de mettre en place un “plan de déplacement en entreprise”. L’objectif de toutes ces incitations est bien évidemment de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Sur les premières expérimentations réalisées avec 35 entreprises de la région nantaise regroupant 2000 personnes, 22% des salariés ont participé de manière active à cette initiative.

Go Too présente clairement un intérêt environnemental, incitant les actions en faveur de l’éco-mobilité en entreprise ou en collectivité. Au delà du côté fun d’un CheckMyMetro, Go Too souhaite aussi fédérer ses utilisateurs sur les réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn ou Viadeo.

Sources : TechCrunch
Explications sur DailyMotion (8min) par le créateur Nicolas Tronchon – Transway _ GoToo avril 2011