Petit manuel de conduite à vélo

Créé le 22/06/2011 à 05h56

Le contresens, le tourne à droite ou le partage des espaces avec les piétons sont autorisés dans des zones signalées.

Le contresens, le tourne à droite ou le partage des espaces avec les piétons sont autorisés dans des zones signalées.  G. Varela /20 Minutes

Mobilité Le point sur les droits et devoirs des cyclistes en fonction des aménagements strasbourgeois

Avec 540 km de pistes cyclables, le vélo est devenu un moyen de transport à part entière dans la CUS (Communauté Urbaine de Strasbourg). Les cyclistes sont d’ailleurs soumis au même code de la route que les automobilistes, à quelques exceptions près. Rappel de ce que l’on peut faire ou non quand on part sur les chemins, à bicyclette.

Le tourne à droite au feu. En septembre 2011, 17 carrefours bénéficieront du « tourne à droite » au feu rouge pour les vélos. Pour l’instant, la manœuvre n’est permise qu’aux angles des rues de l’Hôpital-Militaire et de Zurich ; du Maréchal-Juin et Pierre-Montet ; Saint-Guillaume et quai des Bateliers ; de la Brigade-Alsace-Lorraine et des Orphelins, ainsi que quai du Maire-Dietrich et avenue de la Marseillaise.

A contresens, oui mais… Depuis juillet 2010, un décret national autorise la circulation des vélos à contresens dans les rues à sens unique sur toutes les zones 30, à l’exception des rues du Noyer, des Juifs, des Serruriers et des quais de Paris et Desaix.

Des trottoirs partagés. Sur certains seulement et à l’allure du pas ! Pendant deux ans, un projet d’espace mixte pour les vélos et piétons est expérimenté sur le pont Louis-Pasteur, les rues des Comptes, de la Victoire et de la Bourse, et la route-du-Rhin, artère où 35 000 véhicules passent quotidiennement.

Idée reçue sur les points du permis auto. Le papier rose n’étant pas exigé pour rouler à vélo, impossible de perdre des points, à moins d’avoir commis un délit relevant du droit pénal. Pour une conduite en état d’ivresse (plus de 0,80 g/litre de sang) ou sous l’emprise de stupéfiants, le tribunal peut alors exiger un retrait temporaire.
Téléphoner ou pédaler. Se risquer à décrocher guidon en main est passible d’une amende forfaitaire de 35 €. Comme en voiture, le kit mains-libres est toléré, mais en cas d’accident, cela risque de jouer en la défaveur du cycliste, automatiquement considéré en tort.

Avec le casque, c’est mieux. Il n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé. Idem pour l’éclairage, lui aussi vigoureusement conseillé.

Le gilet jaune obligatoire. Cette mesure s’applique hors agglomération, si l’éclairage n’est pas suffisant ou par temps très couvert. Même s’il est peu sanctionné, le non-port du gilet peut être passible d’une amende de 35 €.

Anne Pflaum
1 commentaire
Source : 20minutes.fr