Terminus pour la LGV Paca !

Déjà à l’arrêt avant d’avoir démarré !!…Laurence

Sources : 20Minutes.fr du 15/02/2012 
 

RFF renonce à faire rouler des trains à 350 km/h

Sur une voie de garage…

Les trains circuleront à 250 km/h maximum entre Marseille et Nice.Photo P.Magnien

A l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue hier matin à Marseille, Réseau Ferré de France (RFF) a enterré en douceur le projet de LGV Paca. « La réalisation d’une ligne à grande vitesse pure se transforme devant la nécessité de mettre en place un système performant dans la région, lâche Jean-Michel Cherrier, chef de mission de la LGV Paca. Nous devons allier trains quotidiens et vitesse adaptée aux enjeux du territoire. »

« Nous respectons nos objectifs »
Du coup, RFF abandonne l’idée de faire passer des trains à 350 km/h au profit d’un « panachage » entre créations de lignes nouvelles et renforcement des infrastructures existantes, où les voies seront triplées, voire quadruplé, et sur lesquelles les trains rouleront entre 130 et 250 km/h selon les endroits.

Et certaines orientations polémiques comme le fuseau passant par les vignes de Bandol, l’implantation d’une gare à Toulon-Est ou sur l’axe Cannes-Grasse et la ligne en site propre entre Toulon et Le Muy sont carrément remis en cause. « On a pris en compte les demandes de certains territoires, c’est la règle de la concertation, affirme Jean-Michel Cherrier.

Mais nous respectons nos objectifs initiaux qui sont de mettre Nice à une heure de Marseille [contre 2 h 30 actuellement], de concurrencer l’autoroute et de travailler sur un système de RER performant. » RFF compte ainsi mettre en circulation en 2023 sept trains rapides entre Marseille et Toulon et neuf entre Marseille et Nice. Un réseau de transports pour les trois grandes villes du littoral qui s’apparente à celui mis en place en Ile-de-France et qui permettra d’augmenter « les performances internes à la région », où les flux ferroviaires augmentent de près de 4 % par an depuis 1996.

Autant de modifications pour le projet de LGV Paca qui pourrait aussi bientôt voir son nom changer, selon RFF.

 Jérôme Comin
Calendrier
Réseau Ferré de France assure que les nombreuses modifications prévues sur la LGV PACA ne retarderont pas la livraison du projet, attendue pour 2023, ni son coût, estimé entre 18 et 20 milliards d’euros.