Nice. Mieux vivre en ville : appel à la nouvelle intelligence

Voilà ce qu’il se passe du côté est des Alpes-Maritimes … Le rêve deviendrait-il réel ? … A suivre 😉 Laurence

Source : Nice Matin du 21 mars 2012

Mieux vivre en ville : appel à l’intelligence des Niçois

Publié le mercredi 21 mars 2012 à 07h20  – 2
Mieux vivre en ville: appel à l'intelligence  - 16372406.jpg
Les recommandations des experts d’IBM pour une ville plus « intelligente » grâce à l’arsenal numérique ont été remises à Christian Estrosi par Alain Bénichou, président d’IBM France.Richard Ray

 

D’ici cet été, un panel d’habitants de la métropole niçoise sera appelé à faire des propositions sur la meilleure manière de circuler et de vivre en ville grâce à l’arsenal numérique

Et si tout devenait plus facile ? Si l’on pouvait mieux circuler, mieux stationner. Sans polluer ou presque. Se déplacer sans perdre de temps et sans se ruiner. Un monde sans embouteillages ou presque…

Ce rêve un peu fou de tout citadin pourrait être demain une réalité bien concrète dans une capitale azuréenne devenue un modèle pour le reste de l’Hexagone. Mais oui, grâce aux nouvelles technologies de l’information, grâce à l’arsenal numérique qui révolutionne nos modes de vie, ce n’est plus de la science-fiction. Et ça existe déjà ailleurs, à Singapour. Par exemple.

« Les technologies sont là. Il ne faut que la volonté de les mettre en œuvre », a souligné avant-hier Alain Bénichou, le président d’IBM France.

Et c’est justement la volonté de Nice d’être précurseur en la matière qui a convaincu la grande firme mondiale d’apporter son concours à cette aventure. La métropole azuréenne est le seul territoire en France à avoir été choisi pour bénéficier de l’expertise d’IBM.

À la fin 2011, une équipe d’experts informaticiens a sillonné la ville. Des touristes d’un genre un peu particulier qui ont étudié les modes de transport des Niçois ainsi que le pôle multimodal de Saint-Augustin, futur centre névralgique de tous les déplacements.

De cette immersion urbaine, ils ont ramené dans leurs filets savants plusieurs « recommandations ». Celles-ci viennent d’être officiellement remises à Christian Estrosi.

« Nous mettrons en œuvre très rapidement les principales », affirme le président de la métropole niçoise. La ville « intelligente » ne doit pas attendre.

Première retombée concrète : avant le début de l’été, un panel de citoyens sera appelé à donner son avis sur les mesures à prendre ou à perfectionner. Comment seront-ils choisis ?

« Un institut spécialisé sélectionnera des habitants venant des 46 communes de la métropole. Ils devront être les plus représentatifs possible : des jeunes, des seniors, des urbains, des ruraux, des familles, des usagers des transports en commun, des associations, des syndicats, etc. »

Le covoiturage avec son smartphone

En somme, un appel à l’intelligence de tous pour rendre la ville plus « intelligente », plus vivable. Notamment en développant le covoiturage. Cette formule conviviale n’est-elle pas le bon sens même ?

« Nous mettrons bientôt en place une application sur smartphone et sur Internet pour mettre en relation ceux qui disposent de places dans leurs voitures et ceux qui cherchent un moyen de transport », annonce le député-maire.

Dans la foulée de ces recommandations, un « centre d’excellence dédié aux projets innovants » sera créé au cœur de l’Eco-Vallée. Il aura notamment pour mission de mieux coordonner les différentes opérations. À la dimension de la première métropole de France, une « nouvelle gouvernance » territoriale où, plus que jamais, tout se tient. Du bord de mer aux sommets enneigés, même combat « pour vivre mieux ensemble », avec une empreinte carbone réduite et moins de crises de nerfs pour les automobilistes aujourd’hui pris dans d’inextricables embouteillages.