Indemnités kilométriques vélo, les français et le vélo

Dès le 5 mars 2014 (avant les élections municipales et le remaniement ministériel), le gouvernement français lance un Plan d’Action pour les Mobilités Actives (PAMA), afin de développer la marche à pied et l’usage de la bicyclette. Beaucoup d’articles, d’informations ont été diffusés depuis lors. Et tout d’abord, le Dossier de Presse ministériel sur mobilités actives du 25.03.2014 détaillant ces 25 mesures.

Escarpin à vélo

Voici le Communiqué de Presse du Club des Villes et Territoires Cyclables sur le PAMA : 10 propositions du Club pour les cohésions sociale et territoriale, et pour  la qualité de vie.

Club Villes et Territoires cyclables

Afin d’appliquer les 25 mesures du PAMA, la secrétaire générale du Club des villes et territoires cyclables, Véronique Michaud informe que :

 la Coordination interministérielle doit rechercher des entreprises volontaires pour ces mesures,

sans exonération de charges sociales et fiscales,

avec le concours de l’Ademe pour l’évaluation des impacts et des dynamiques de transfert modal qu’elle produirait. …

(Message qu’il faut écrire en gros dans le texte !)

CP Synthèse de l’enquête des Politiques en faveur des cyclistes et piétons en France 2013. La photographie 2013 confirme la dynamique d’offre des collectivités, le renforcement de la gouvernance vélo et l’émergence de priorités et de grands chantiers pour 2014-2020.

***

PAMA et les demandes de la FUB (Fédération nationale des Usagers de la Bicyclette)

***

Invitée de Radio France Bleu Azur à Nice, le 14/03/2014, j’ai été interviewée en qualité de Secrétaire Générale de l’association Travisa et consultante en mobilité durable : au sujet de l’utilisation du vélo au quotidien comme mode de transport domicile-travail : ses avantages et inconvénients, pour les salariés et les dirigeants  …

Radio Fr Bleu Azur

 A écouter

 5 min – Débit rapide afin de faire passer un maximum de messages

 

***

Info sur l’utilisation du vélo et la pollution : Où respire-t-on le moins d’air pollué en se déplaçant ? Par Audrey Garric, Le Monde du 13/03/2014 (extraits) :

Rappel : « le niveau d’alerte, atteint à partir d’une concentration de 80 microgrammes de PM10 (particules de diamètre inférieur à 10 microns) par mètre cube d’air (μg/m3), était encore dépassé, jeudi 13 mars, dans plus d’une trentaine de départements d’Ile-de-France, Bretagne, Normandie, Poitou-Charentes, Centre, Nord-Pas-de-Calais et Rhône-Alpes. Dans une vingtaine d’autres, le seuil d’information, franchi à partir de 50 μg/m3, était, lui, enclenché dans l’est du pays (Lorraine, Alsace), les Pays de la Loire, en Auvergne et dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. »

L’ORAMIP est une association indépendante agréée par le Ministère du développement durable pour surveiller la qualité de l’air en Midi-Pyrénées :

Cyclistes et piétons les moins exposés à la pollution_Source Oramip

« Le vélo et la marche sont finalement les deux modes de transport par lesquels les usagers sont le moins exposés en raison de l’absence d’environnement confiné qui permet l’évacuation des polluants et de la possibilité pour les cyclistes et les piétons de s’éloigner plus ou moins du flux de circulation. « L’exposition à la pollution peut être ponctuellement importante mais sans phénomène d’accumulation », note l’Oramip. Et elle diminue rapidement lorsque l’on s’éloigne quelque peu du flux de circulation, en empruntant des pistes cyclables ou en marchant le plus loin de la route possible. En moyenne, l’exposition à la pollution est deux fois moins élevée pour le cycliste sur une piste séparée que dans la circulation automobile et 30 % moins élevée dans les couloirs de bus, selon une étude d’AirParif de fév-2009.

La circulation sur des pistes cyclables et le plus loin possible des pots d’échappement est donc la meilleure solution, à condition également de pédaler à un rythme modéré pour éviter l’hyperventilation et donc l’inhalation excessive de polluants. Et c’est sans compter le bénéfice global pour la santé de la pratique de la bicyclette par rapport aux autres modes de transport. »

***

Le vélo en France en chiffres :

  • Un peu plus de 2% des français se déplacent à vélo pour aller travailler ; mais le pays compte 21,4 millions de pratiquants tous confondus.
  • Environ 2,8 millions de vélos ont été vendus en France en 2013. (Exactement : 2 785 300) – Le VTT toujours leader malgré le boom du VAE*.
  • La France est le 4è pays consommateur de cycles par habitant dans le monde, avec 5,7 vélos pour 100 habitants ! Après le Japon, les Pays-Bas et les Etats-Unis, mais devant l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la Chine !!
  • La France a connu une évolution de +3 % en 2013 (par rapport à 2012), pour les ventes de vélos de ville.
  • La France occupe la 3è place en Europe pour la vente de VAE*, avec une croissance de 17,5% en 2013,  après l’Allemagne et les Pays-Bas (Source : Conseil National des Professions du Cycle CNPV – Communiqué de Presse : Le marché du vélo sur une bonne dynamique en 2013)
*VAE : Vélo à Assistance Electrique
 
***

A noter dans vos agendas, le weekend du samedi 31/05 et du dimanche 1er juin 2014, aura lieu dans toute la France, la 18è Fête du Vélo, avec pour thème : « Le Vélo, c’est ma santé ! » – Communiqué de presse : 18ème Fête du Vélo en 2014 

fete_velo 2014-Le vélo c-est ma santé

1 pensée sur “Indemnités kilométriques vélo, les français et le vélo”

Les commentaires sont fermés.