Inauguration parcours VTT à la Valmasque

Afin de se donner pleinement au VTT et dans des conditions sécurisées, le Conseil Général des Alpes-Maritimes a créé ces 3 parcours de VTT (environ 6 km chacun et avec des difficultés de niveaux différents), dans le Parc Naturel de la Valmasque, sur les communes de Valbonne et Mougins. Continuer la lecture de « Inauguration parcours VTT à la Valmasque »

Info Réseau Ferré de France : Ligne Nouvelle en PACA

Voici un communiqué de Réseau Ferré de France (RFF) concernant le grand projet ferroviaire en Sud Europe Méditerranée. La zone de passage préférentielle* a été arrêtée, pour les tranches de Marseille-Aubagne et Canne-Grasse et Nice.

*Zone de passage préférentielle : un fuseau de passage qui définit la bande de terrain sur laquelle le futur tracé passera, mais qui n’est pas publié pour l’instant sur le site www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr

Du 12 mai au 13 juin 2014, RFF vous invite à donner votre avis sur la Zone de Passage Préférentielle de ces aménagements de priorité 2.
Vous pouvez consulter l’ensemble des documents et vous exprimer, dans les mairies concernées et sur le site : donnez votre avis !
Cette période d’information et de consultation sur la priorité 2 permet à RFF de poursuivre le dialogue et de construire ensemble le réseau ferroviaire performant dont notre région a besoin.

RFF -Ligne Nouvelle PACA

 

Mesdames, Messieurs,

Le projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur vient de franchir une étape importante : Frédéric Cuvillier, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, a arrêté la Zone de Passage Préférentielle de la Ligne Nouvelle pour les sections « Marseille / Aubagne et « Cannes-Grasse / Nice ».Cela confirme l’accélération du rythme des études pour ces sections de première priorité, en engageant une nouvelle étape du projet, qui permettra de définir, dans la zone de passage préférentielle, le tracé qui sera présenté à l’enquête d’utilité publique. L’objectif fixé étant d’obtenir la déclaration d’utilité publique en 2017.

Cette décision s’inscrit dans le cadre des choix du gouvernement présentés à l’été 2013 : réorienter la politique des transports vers la modernisation des réseaux existants ; poursuivre les opérations de développement, en en phasant la programmation (conclusions de la Commission Mobilité 21). Ainsi, le traitement des nœuds ferroviaires marseillais et azuréens, dont la saturation actuelle entrave le bon fonctionnement des services ferroviaires quotidiens et nationaux, a été retenu parmi les opérations de première priorité.

L’information et la consultation menées auprès des élus, des acteurs et du public à l’automne 2013 a permis de recueillir un grand nombre d’avis sur la Zone de Passage Préférentielle des aménagements de priorité 1 (de Marseille et Aubagne et de Nice à la ligne Cannes-Grasse).
Cette consultation a permis de constater la bonne acceptation du projet de Ligne Nouvelle sur le territoire : il doit permettre d’améliorer l’offre de transport ferroviaire. Dans les Alpes-Maritimes, la nécessité accroître les circulations TER pour réduire la saturation routière, ainsi que la perte économique et les problèmes environnementaux qu’elle engendre, a été mise en avant ; dans les Bouches-du-Rhône, l’accent a été mis sur le besoin d’augmenter le nombre de trains et d’assurer la fiabilité des circulations.

Une nouvelle  période de dialogue et d’échanges vient de démarrer sur les aménagements de priorité 2, qui se poursuivront entre 2030 et 2050, pour permettre d’augmenter la capacité de la ligne Marseille – Vintimille : ligne littorale unique n’offrant pas de possibilité de dépassement entre les trains grandes lignes et les trains régionaux et pas d’alternative en cas d’incident.

Ainsi, afin d’améliorer la qualité et l’offre ferroviaire sur l’ensemble du territoire, la priorité 2 comporte les aménagements suivants :

  • La création d’une ligne nouvelle entre Aubagne et l’aire toulonnaise
  • L’aménagement de la gare de Toulon en surface
  • La création d’une ligne nouvelle entre Est Var et la ligne Cannes-Grasse
  • La création de la gare nouvelle de l’Est Var dans le secteur du Muy

Du 12 mai au 13 juin 2014, RFF vous invite à donner votre avis sur la Zone de Passage Préférentielle de ces aménagements de priorité 2.
Vous pouvez consulter l’ensemble des documents et vous exprimer, dans les mairies concernées et sur notre site : DONNEZ VOTRE AVIS !

Cette période d’information et de consultation sur la priorité 2 nous permet de poursuivre le dialogue et de construire ensemble le réseau ferroviaire performant dont notre région a besoin.

Cordialement,
Jean-Michel Cherrier, Directeur régional adjoint – Copyright © 2014 RFF, All rights reserved.

—–

La presse locale en parle :

Ligne Nouvelle Cannes-Grasse / Nice-la zone de passage est arrêtée

 

Salon EVER 2014, à Monaco

Le Salon EVER de Monaco édition 2014 vient de refermer ses portes. Qu’en retiendrons-nous ?

EVER MC 2014_logo00-168x168

Trois jours intensifs autour des tables rondes (une dizaine d’intervenants pour chaque session), des conférences scientifiques, des rencontres jeunesse et développement durable, entourés du village du développement durable et de ses exposants.

Trois jours riches de partages et de rencontres, avec un focus particulier ici, sur les 2 tables rondes suivantes :

>> Le 25 mars : « Villes intelligentes et énergie (ou les smart cities) » ; axée autour de trois parties :

Partie 1

  • Efficacité énergétique dans les bâtiments
  • Nouveautés des matériaux et des technologies pour des bâtiments efficaces en énergie / Nouvelle techniques de l’information / Bâtiments zéro énergie à faible stockage d’énergie

Partie 2

  • Réseaux de fourniture d’énergie
  • Unités de production virtuelles / Réseaux thermiques intelligents / Réseaux électriques intelligents

Partie 3

  • Mobilité et transports
  • Mobilité électrique et adaptation de la demande d’énergie de recharge à l’offre d’énergie renouvelable / Système et services de transport coopératifs intelligents / Multi-modalité transparente pour les utilisateurs

Un déroulé en images

 

>> Et celle du 26 mars du réseau international des « Ladies in Mobility » (LIM) (organisé par l’IMEDD) pour sa 2ème édition : « La mobilité électrique dans les smart cities «  – (Rappel du programme de la 1ère édition et article précédent)

Le concept de la Conférence LIM est de développer et entretenir un lien unique et transfrontalier (Monaco et International), capable d’impulser un message fort et engagé sur la nécessité des activités de mobilité durable et d’énergies renouvelables, comme des moyens de décarboner les villes et les territoires.

Ladies in mobility MC-FR

 

Le programme 2014 des LIM :

  1. Le début de matinée fut consacré à l’expérience de l’implémentation de la mobilité électrique dans les Smart Cities
  2. La fin de matinée a abordé une étude internationale réalisée par l’IMEDD sur les démarches des Smart Cities et les opportunités d’une fédération sociétale
  3. L’après-midi fut dédié aux solutions de mobilité électrique dans les villes (cité, populations et entreprises)

En savoir + sur les Ladies in Mobility :

Bilan 2013

Quel est le bilan 2013 ? Qu’a-t-on mis en place ? Où va-t-on ? …

La mobilité s-est elle reposée sur ses lauriers_image source Android Fr

 Voilà quelques grandes lignes de cette année 2013 :

Les points à améliorer :

  • On attend toujours en France, une indemnité kilométrique pour l’usage du vélo comme mode de transport domicile-travail (comme en Belgique, par exemple)
  • Cela bouchonne toujours sur nos routes maralpines, ainsi que sur l’hexagone ! Les embouteillages coûtent 677 euros à chaque foyer français, en 2013
  • Quid des avancées de la LGV Paca devenue la « Nouvelle Ligne » …

Les avancées :

  • On a vu une augmentation de ventes et d’utilisation des vélos, en France comme en Europe
  • Dans chaque coin de France, des évènements pour mobiliser les citoyens autour du vélo
  • Développement des infrastructures cyclables (pistes, voies vertes…)
  • Les véhicules électriques en progression
  • Travailler autrement, via des espaces de co-working
  • L’auto-partage de véhicules personnels entre particuliers
  • Grand pas en avant du co-voiturage en France
  • Déploiement du téléphérique urbain
  • Les femmes engagées dans la mobilité durable

Une nouvelle année pour de nouvelles résolutions ? Nous verrons bien ! A suivre …

Demande d’avis pour le tracé de la Nouvelle Ligne Ferroviaire Provence Côte d’Azur

Nouvelle Ligne tracé Nov-2013

Où en est-on des avancées du tracé de la Nouvelle Ligne ferroviaire en Provence Côte d’Azur ?

Dans un courriel envoyé par RFF (Réseau Ferré de France), le 26 nov-2013 :

Madame, Monsieur,

Le comité de pilotage du 23 septembre 2013* a pris acte de la décision du gouvernement, présentée par le Premier Ministre le 9 juillet dernier, de retenir au titre des grands projets d’infrastructure des investissements compris entre 28 et 30 Mds €, sur la base des conclusions de la Commission Mobilité 21 remises le 27 juin dernier au Ministre chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.

Cette décision bénéficie tout particulièrement à la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui est concernée par près d’un quart des investissements de ce programme national et qui voit ainsi reconnu son retard en termes d’infrastructures de transport. Par ailleurs, la Commission avait souligné l’évolution favorable d’un projet de LGV vers un projet de Ligne Nouvelle, entre Marseille et l’Italie, réalisable par étapes, avec une priorité donnée aux transports du quotidien ; projet qu’il est préférable de démarrer par les secteurs où les limites de capacité du réseau ferroviaire actuel sont d’ores et déjà atteintes.
Il s’agit donc de donner la priorité au traitement des nœuds ferroviaires marseillais et azuréen, de décongestionner les entrées des gares de Marseille et Nice, et la gare de Marseille St-Charles, en réalisant ces opérations d’ici 2030 (aménagements de priorité 1).

Dans ce contexte, Frédéric CUVILLIER a décidé, le 21 octobre 2013, d’accélérer le rythme des études pour ces travaux. Cela inclut :

  •  Le traitement du nœud ferroviaire marseillais, de Marseille à Aubagne (2,5Md€) correspondant à la création d’un tunnel pour permettre la traversée souterraine de Marseille, la création d’une nouvelle gare à quatre voies à quai, souterraine également, sous Marseille Saint-Charles, et la réalisation d’une quatrième voie dans la vallée de l’Huveaune entre Marseille et Aubagne.
  • Le traitement du nœud ferroviaire azuréen, de Nice à la Siagne (4,2 Mds €) correspondant à la création  d’une ligne nouvelle entre Nice et La Siagne, et au-delà, à l’Ouest de Cannes, jusqu’à la jonction avec la ligne Cannes-Grasse, et la création de deux gares nouvelles.

L’objectif est de parvenir à la déclaration d’utilité publique en 2017 pour ces deux sections. 

Frédéric CUVILLIER a ainsi demandé au préfet de la région PACA, préfet coordonnateur des études, et au président de RFF de lui proposer, pour la fin de l’année 2013, une Zone de Passage Préférentielle (ZPP) pour la section « Marseille / Aubagne » et pour la section « Siagne / Nice » ; cette ZPP constituera la base sur laquelle seront ensuite poursuivies les études préalables à la déclaration d’utilité publique.

A cet effet, un dispositif d’information et de consultation, sous l’égide des Préfets de départements, a permis de présenter aux élus et aux acteurs la ZPP des aménagements de la priorité 1, lors de deux Commissions consultatives (le 28/10 dans les Alpes-Maritimes et le 8/11 dans les Bouches-du-Rhône) et de deux Comités territoriaux (le 8/11 dans les Alpes-Maritimes et le 20/11 dans les Bouches-du-Rhône).

Puis, les objectifs du projet et la Zone de Passage Préférentielle (ZPP) sont présentés au public, au cours d’une période d’information et de consultation menée du 21 novembre au 20 décembre 2013. Les citoyens sont invités à venir découvrir le projet en détails et à donner leur avis sur le site : DONNEZ VOTRE AVIS ICI.

Des documents d’information du projet et de la ZPP sont également consultables dans les mairies concernées (liste disponible sur le site Internet).

Avec la volonté de construire ensemble le meilleur projet ferroviaire pour la région, je vous prie de croire en l’assurance de mes sentiments les plus cordiaux,
Jean-Michel CHERRIER
Directeur Régional Adjoint
RFF PACA

*Extrait du Copil du 23 sept-2013, sur la partie maralpine du projet

POUR EN SAVOIR PLUS
•   sur le projet global : téléchargez la plaquette « Les priorités de la Ligne nouvelle »
•   sur le projet dans les Bouches-du-Rhône : téléchargez la plaquette « Priorité aux trains du
quotidien à Marseille »

•   sur la ZPP entre Marseille et Aubagne : téléchargez la fiche « Désaturation du nœud ferroviaire marseillais »
•   sur le projet dans les Alpes-Maritimes : téléchargez la plaquette « Quel réseau ferroviaire pour la Côte d’Azur »
·   sur la ZPP entre Siagne et Nice : téléchargez la fiche « Désaturation du nœud ferroviaire azuréen »

POUR DONNER VOTRE AVIS
> Donnez votre avis ! (mini enquête)

***

Un communiqué de la part du Président de l’Association de Défense de l’Environnement de Villeneuve-Loubet (l’ADEV), Serge Jover :

« Le 26 novembre 2013, RFF (Réseau Ferré de France) nous a informé officiellement de la poursuite du projet de LGV, rebaptisé Ligne Nouvelle (voir courrier ci-dessus).

Sur le schéma ci-dessus, vous trouverez une carte montrant le nouveau fuseau de passage de cette Ligne Nouvelle. Vous pouvez constater que la commune de Villeneuve Loubet et ses voisines sont traversées par ce projet. Sur les secteurs de Cagne-Mer/Villeneuve Loubet/Biot  il est indiqué « passage en tunnel sous les zones les plus sensibles » ?

Grace à nos actions, le tracé de LGV qui était initialement en aérien pour la traversée du Loup serait aujourd’hui en tunnel, mais nous devons rester vigilants.

Exigeons de RFF que la totalité de la traversée de Villeneuve Loubet soit en tunnel.

Merci de faire suivre ce message à vos amis.

Cordialement, Serge JOVER – Président de l’ADEV »

De la LGV PACA à la Ligne Nouvelle

De la LGV PACA n’ayant pas abouti réellement, au projet de la Ligne Nouvelle de train à grande vitesse en PACA.

Tgv_cannes

But de ce projet complet à l’horizon 2040 :
Créer la capacité ferroviaire répondant aux enjeux de la mobilité de demain : croissance démographique, report modal, qualité de vie.

Rénovation et modernisation du réseau ferroviaire existant

La Commission Mobilité 21 (CM21) a rendu le rapport : « Pour un schéma national de mobilité durable « , dans le cadre de l’élaboration du Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT). La CM21 formule des recommandations en vue de créer les conditions d’une mobilité durable et de hiérarchiser les projets d’infrastructures du SNIT ; issues des lois du Grenelle de l’environnement. La CM21 doit écouter tous les besoins qui s’expriment mais qui ne pourront être satisfaits dans les mêmes délais. Des priorités et un ordonnancement sont établis en tenant compte des exigences de la transition énergétique et écologique, des impératifs en matière de transport du quotidien, d’aménagement du territoire, d’intégration européenne ou encore de compétitivité économique. La CM21 recommande que le travail qu’elle a mené soit effectué à nouveau dans un délai de 5 ans (périodicité quinquennale). Au terme de ses travaux, la CM21 propose une hiérarchisation des projets de l’Etat qui n’ont pas vocation à relever des programmations pluriannuelles que constituent les contrats de projets Etat-régions (CPER), l’engagement national pour le fret ferroviaire ou les programmes de modernisation des itinéraires routiers.

La hiérarchisation des 63 projets opérée par la Commission 21 retient trois groupes :

  • Les projets prioritaires à mener sur la période 2014-2030, selon deux scénarios alternatifs, d’un montant de 8 à 10 milliards d’euros pour le premier et de 28 à 30 milliards pour le second – Les études et procédures de ces projets doivent être poursuivies en vue de leur engagement avant 2030
  • Les projets de seconde priorité : ces projets doivent être poursuivis en études, afin d’en approfondir la définition et permettre leur engagement sur la période 2030-2050
  • Les projets à engager au-delà de 2050 (pour la plupart des lignes à grande vitesse « LGV »), et dont les études doivent être arrêtées aussi longtemps qu’aucun élément nouveau ne justifie leur relance

Membres de la Commission Mobilité 21

En savoir plus :

La presse en parle :

Inauguration de la piste cyclable Route du Pin Montard, à Sophia le 13 juin 2013

Enfin un tronçon tant attendu par la quelque centaine de cyclistes du plus gros employeur de la technopole ! Non pas 100 cyclistes quotidiennement, mais au total en comptant les cyclistes réguliers qui viennent tous les jours de Nice ou de Grasse à Sophia Antipolis (voire d’ailleurs) ; plus les occasionnels qui ont essayé lors des journées tous à vélo (ou « Cycle to Work day »), que j’ai commencé à organiser au début de mon arrivée chez Amadeus en 2008, pour la mise en place du Plan de Déplacements Inter-Entreprises « Sophia Mobil’ ». Une des actions phares lancées dès lors, et poursuivies depuis par les services internes de l’entreprise, sur une moyenne de deux journées vélo par an.

Maintenant, il n’y a plus aucune excuse pour ne pas arriver à vélo au travail, grâce à la réalisation des aménageurs (le SYMISA : Syndicat Mixte Sophia Antipolis et la CASA : Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis) des voies vertes mixtes (cyclables et piétonnes) de la technopole. Un plan des pistes réalisées et de celles à venir, et encore quelques kilomètres à aménager :

2013.06.12_Inauguration (17)

 

Un reportage photos de la voirie avant, pendant et lors de l’inauguration de la voie verte du Pin Montard, le 13 juin 2013. Quelques élus présents, (dont le Président de la CASA et du SYMISA, le Maire de Biot…), des représentants d’Amadeus, les agents de la CASA, les entrepreneurs du site et deux cyclistes (dont votre auteure).

Cliquez sur la photo pour voir l’album :

2013.06.13_Inauguration (50)

Gageons que cette voie verte cyclable soit le début d’un prolongement vers le quartier Saint-Philippe de Biot … A suivre.

 

WebTimeMedias en parlait la veille de l’inauguration : « La route d’Amadeus réaménagée »

Travisa – Table ronde du 27.05.2013 : le vélo à Sophia

Dans le cadre du lancement de la 2ème semaine du Vélopolitain (du lundi 27/05 au samedi 01/06/2013 inclus), l’association TRAVISA (Travailler et –mieux– Vivre à Sophia Antipolis), ouvre cette première journée, avec une table ronde dédiée au « Vélo à Sophia » ; accueillie par la Fondation Sophia Antipolis et son nouveau Président : Mr Dominique Fache.

Discussion table ronde

Cette table ronde aura lieu lors de la pause déjeuner, de 12h30 à 13h45 (Salle Picasso). Un rythme soutenu et imposé aux 15 intervenants qui seront challengés par le modérateur : Mr Pascal Gauthier (Ingénieur, Chef de projet informatique et développement durable).

Les intervenants et les thèmes à aborder

Une retranscription de cette table ronde sera mise en ligne, après la Semaine du Vélopolitain, sur la partie « Forum » (à venir) du site : www.travisa.org, afin de continuer le débat.

Inscriptions gratuites mais obligatoires, via ce lien, merci.

Travisa : 2è semaine du Vélopolitain

L’association TRAVISATravailler et Vivre à Sophia Antipolis – organise pour la 2ème édition, sa « Semaine du Vélopolitain », du lundi 27/05 au samedi 1er/06/2013 inclus ; afin d’informer, inciter, sensibiliser toutes personnes habitant et/ou travaillant à Sophia Antipolis, sur l’utilisation du vélo au quotidien, comme mode de transport, autant que pour le plaisir de se déplacer à vélo.

Affiche semaine du Vélopolitain

Communiqué de presse : 2è Semaine du Vélopolitain

Pour rappel, Travisa a été élue comme « Evènement Coup de Cœur » de la Fête du vélo 2013, par le Comité de promotion du vélo, au niveau national.

Le lancement de la semaine se fait par une table ronde lundi 27/05 à la Fondation Sophia, sur les aménagements cyclables à Sophia, et ses acteurs + exemples alentours. Inscription gratuite mais obligatoire ICI

Dépliant pistes cyclables et bus-cyclistes sur Sophia Antipolis

Participer à une « Journée tous à vélo », vendredi 31/05 (se déplacer au bureau à vélo) : inscription à la journée ; inscription pour rejoindre un « bus-cycliste »* (avec des cyclistes réguliers) et bénéficier du petit-déjeuner offert (par Travisa et ses partenaires), à l’arrivée au boulodrome du parc de la Bouillide.

*Un bus-cycliste est un groupe de cyclistes qui se déplacent ensemble sur un itinéraire prédéfini à un horaire convenu, mené par un cycliste régulier, appelé « leader ».

Programme détaillé de la semaine

En cas de pluie, Travisa se réserve le droit d’annuler les animations à l’extérieur.

Merci de bien vouloir diffuser cette information auprès de vos réseaux, au sein de vos entreprises ou associations.

Pour toute question, me contacter.

Laurence Briffa : travisacontact(at)gmail.com
Chargée des Relations Extérieures de TraViSA

Caen se dote d’une maison du vélo pour sept-2013

Voilà un bel exemple à suivre !  Tous les acteurs de la promotion du vélo fédérés autour de ce même projet !

Ouest France du 09.05.2013 : Une maison du vélo va ouvrir en sept à Caen

Vélisol-Atelier vélo solidaire_Caen

Rétrospective de la Maison du Vélo de Caen, du 28/08/2010 : « Une maison du vélo à Caen ? » … Cela paraissait impossible ! Et pourtant, 3 ans après ils l’on fait ! 🙂

D’autres Maisons du Vélo en France :


Faîtes un tour à la Maison du Vélo par mairiedeparis

Où fait-il bon pédaler en France ?

That is the question, auraient pu dire nos amis d’outre Manche ! Mais restons sur le sol français cette fois-ci ! Il y a des villes ou bien des agglomérations qui investissent peu à peu dans des aménagements cyclables, sur le petit ou sur le grand plateau, avec des rapports plus ou moins élevés. Voyons ici un article de Terra Eco lequel en dessous des descriptions du Top 5 des villes où il fait bon pédaler, présente des données interactives selon les villes/agglo choisies. Visuellement intéressant aussi !

Le top 5 des villes où il fait bon pédaler en France

Où le vélo est-il roi en France ? Pas à Paris, ni Lyon, ni Marseille. Les trois métropoles ont un train de retard. Contrairement à Strasbourg, qui fait un beau maillot jaune.

Carte France Top 5 villes cycables-28.03.2013-Terra Eco

- 1/ Strasbourg (Agglomération) 200 points

Strasbourg mérite son surnom de capitale française du vélo. L’agglomération comprend de très nombreux aménagements cyclables (la moitié de sa voirie), qui sont de bonne facture (surtout des pistes séparées de la route). Elle a mis le paquet sur le stationnement, la pédagogie, la cartographie ou encore les déplacements de ses agents. Certes, Strasbourg part avec l’avantage d’être plane et d’avoir des rues très larges. Mais elle est bien en avance sur le peloton. Prochain projet, une « autoroute cyclable » construite d’ici à 2020, qui doit faire grimper la part modale du vélo de 8 % à 20 %. —

- 2/ Bordeaux (Ville) 171 points

La force de Bordeaux ? La cité a repensé son centre-ville pour le vélo. On y trouve un réseau important de vélos en libre-service, des kilomètres de pistes cyclables, des zones 30 et des « zones de rencontre », des contre-sens cyclables, des feux où les vélos peuvent tourner à droite et même le « Pibal », un vélo dessiné par Philippe Starck. Attention toutefois, les chiffres donnés correspondent à la ville et non à son agglomération, ce qui constitue un avantage certain. Nous ne disposons pas de chiffres pour les 27 autres communes de l’agglo, où résident les deux tiers des habitants de la zone. —

- 3/ Toulouse (Agglomération) 169 points

Avec pas moins de 15 % de sa voirie aménagée pour les vélos, dont une bonne partie de pistes cyclables, et son grand réseau de vélos en libre-service, VélÔToulouse, Toulouse se hisse à la troisième place de notre palmarès, dans la roue de Bordeaux.  Pour les départager, nous avons eu recours à la photo-finish. Encore un petit effort, notamment sur les places de stationnement pour le vélo – l’agglomération ne compte aujourd’hui que 3 000 arceaux, contre 12 000 à Strasbourg – et la Ville rose pourrait passer devant sa voisine girondine. —

- 4/ Nantes (Agglomération) 153 points)

Nantes, capitale mondiale du vélo urbain en 2015, pointe à la quatrième place du palmarès de Terra eco. En termes de kilomètres, mais surtout de qualité des aménagements cyclables, Nantes fait moins bien que les autres agglomérations primées. Elle compte trop peu de pistes séparées de la route et beaucoup de simples marquages au sol. Pour ses vélos en libre-service Bicloo, notre appréciation est « Bien mais pas top ». Elle s’est en revanche lancée en danseuse sur les aménagements aux carrefours, notamment sur les « Cédez-le-passage cyclistes aux feux », dispositifs qui permet aux vélos de tourner à droite. —

- 5/ Grenoble (Agglomération) 150 points

Elle a beau être entourée de montagnes, Grenoble reste l’une des villes les plus plates de France. Voilà qui vous booste la pratique du cycle. En prime, l’agglo a aménagé un quart de ses voies pour les vélos et facilité la circulation des biclous à de nombreux carrefours. Comme à Strasbourg, on n’y loue pas les vélos en libre-service, mais à la journée, au mois ou à l’année. Point noir, on n’y trouve ni vélo-école ni incitation à la pratique pour les agents publics. —

Le flop 3 des villes en queue de peloton

L’agglomération de Limoges, la ville du Havre et l’agglomération de Nice  forment le tiercé perdant de notre classement. Cependant, gardons-nous de leur jeter la pédale ! Elles ont eu le mérite de nous répondre, ce que d’autres villes, peu vélo-friendly, n’ont pas eu l’élégance de faire. Limoges compte très peu de voies aménagées pour les cycles et ne propose pas de location de vélos, mais elle dispose d’un nombre honnête de places de stationnement sécurisées. Le Havre et Nice pèchent aussi sur les aménagements, mais la première gagne des points grâce aux facilités de circulation pour les vélos aux carrefours et la seconde propose des vélos en libre-service.


Voir les données, ville par ville  en ligne :

Pour ce classement, Terra eco a envoyé un même questionnaire à 40 villes et agglomérations françaises entre janvier et mars 2013. 34 nous ont répondu, mais les données de 17 d’entre elles se sont avérées trop parcellaires. Grâce à ces chiffres, nous avons bâti un classement selon le kilométrage d’aménagements cyclables, la qualité de ces derniers (pistes, contre-sens et couloirs de bus ouverts aux vélos ont été primés), les aménagements aux carrefours et pour le stationnement, la taille de l’éventuel réseau de location de vélos, la politique d’incitation à la pratique… Ces données ont été pondérées en fonction de la taille et du nombre d’habitants des villes. Retrouvez ci-dessous les résultats, ville par ville, à chacune de nos questions. Choisissez, via l’onglet en haut à gauche de chaque diagramme, la ville dont vous voulez connaître les résultats. Attention, certaines données manquantes empêchent un affichage correct des résultats…

La Nouvelle Ligne Ferroviaire en PACA

Parce-que le projet de la « LGV PACA » est mort dans l’oeuf et ne s’appelle plus ainsi, le débat prend une autre direction avec la promotion de la « NLF » :

« Nouvelle Ligne Ferroviaire »

Dans ce cadre, la CCI Nice Côte d’Azur ainsi que d’autres acteurs du département des Alpes-Maritimes, se mobilisent autour de cette pétition :
« Mobilisation pour La Nouvelle Ligne Ferroviaire : Les Alpes-Maritimes réclament une solution efficace et durable aux problèmes de déplacements. » 
 Pétition_NLF CCI NCA
Pour un gain d’une heure entre Marseille et Nice : merci d’en prendre lecture, de signer cette pétition et de diffuser à votre entourage !  A ce jour du 14/02/2013, déjà 4 430 signatures !

Soyons les acteurs de demain !

 2013.02.01_Nouvelle Ligne Ferroviaire en Paca