Déploiement de l’appli de covoiturage dynamique : WEVER

WEVER, du néerlandais « tisserand » : celui qui tisse des liens ! Wever se veut le réseau social du covoiturage ! Telle est l’origine du nom de cette start-up azuréenne créée durant l’été 2015 ! 

Depuis, que d’évolution parcourue ! A l’aube de 2017, signatures de partenariats avec les sept Clubs d’entreprises des Alpes-Maritimes, dont celui de Sophia Antipolis ! Sophia qui d’ailleurs a relancé son « PDIE » (Plan de Déplacements Inter Entreprises), via le Sophia Club Entreprises : Newsletter n°1 Actu mobilité Sophia, 01.2016 ; et qui a créé entre autres, le 1er Challenge de la Mobilité en partenariat avec l’Ademe, le 20 sept. 2016

Pour Wever, « Chaque trajet compte » !

Qui mieux qu’un partenaire phare pour détailler le déploiement des services de cette start-up ? Avec Directeur Général Paul Maarek de Vinci Autoroutes, le 16/11/2016 :

 

Continuer la lecture de « Déploiement de l’appli de covoiturage dynamique : WEVER »

e-cyclette, le salon du VAE à Aix-en-Pce

L’agence de communication DCKv organise le premier salon uniquement dédié au Vélo à Assistance Electrique (ville, VTC, VTT). Rendez-vous les 28 & 29 juin 2014, de 10h00 à 19h00, au parc Jourdan d’Aix-en-Provence ! Ouvert au public : stands, conférences et espace enfants

Communiqué de presse février 2014

Salon du VAE e-cyclette Aix

 

e-cyclette : le Vélo à Assistance Électrique repousse les limites

Facilitateur d’échanges, de respect, de déplacements, source de santé et d’économies, le vélo retrouve petit à petit son lustre d’antan.
Avec l’émergence du Vélo à Assistance Électrique (VAE), le potentiel d’utilisation quotidienne s’élargit encore. Proposant des techniques toujours plus innovantes, il offre une grande liberté, permet de franchir aisément les territoires vallonnés, d’affronter la circulation citadine, d’agrandir son périmètre de déplacement et de gagner du temps.

e-cyclette est l’occasion de découvrir une gamme de VAE sélectionnés, qu’ils soient pour la ville, pour la campagne ou pour la montagne !
Cet évènement, organisé au cœur de la capitale de la Provence, comme un moment convivial de partage et d’échanges, participe à la création d’un horizon plus doux pour les déplacements de demain.

L’affiche e-cyclette

Affiche e-cyclette

Au programme :

 Le salon s’articule principalement autour de stands, dans lesquels de nombreuses marques de VAE (ville, VTC, VTT) ainsi que les dernières innovations seront présentées.

 Un parcours dédié donnera également la possibilité de tester les VAE.

 Un programme de conférences autour du VAE et du déplacement sera accessible à tous les visiteurs.

 Une plateforme solaire de recharge de VAE sera exposée et permettra de comprendre son fonctionnement.

 Pour se restaurer et se rafraichir, rendez-vous dans la guinguette bio!

 Il y en a aussi pour les enfants ! e-cyclette propose aux plus jeunes un espace où ils pourront participer à des animations autour du vélo.

 Pour faire honneur à la Provence, un concours de pétanque sera organisé.

 

Infos pratiques (comment s’y rendre ?)

Renseignements : contact@e-cyclette.fr

Bilan 2013

Quel est le bilan 2013 ? Qu’a-t-on mis en place ? Où va-t-on ? …

La mobilité s-est elle reposée sur ses lauriers_image source Android Fr

 Voilà quelques grandes lignes de cette année 2013 :

Les points à améliorer :

  • On attend toujours en France, une indemnité kilométrique pour l’usage du vélo comme mode de transport domicile-travail (comme en Belgique, par exemple)
  • Cela bouchonne toujours sur nos routes maralpines, ainsi que sur l’hexagone ! Les embouteillages coûtent 677 euros à chaque foyer français, en 2013
  • Quid des avancées de la LGV Paca devenue la « Nouvelle Ligne » …

Les avancées :

  • On a vu une augmentation de ventes et d’utilisation des vélos, en France comme en Europe
  • Dans chaque coin de France, des évènements pour mobiliser les citoyens autour du vélo
  • Développement des infrastructures cyclables (pistes, voies vertes…)
  • Les véhicules électriques en progression
  • Travailler autrement, via des espaces de co-working
  • L’auto-partage de véhicules personnels entre particuliers
  • Grand pas en avant du co-voiturage en France
  • Déploiement du téléphérique urbain
  • Les femmes engagées dans la mobilité durable

Une nouvelle année pour de nouvelles résolutions ? Nous verrons bien ! A suivre …

COffee WORKER : espace de co-working au Plan de Grasse

L’été 2013 étant bien planté dans le décor maralpin, cependant les travailleurs du département s’activent toujours autant ! Ainsi, avec la naissance de ce nouvel espace de co-working (travailler avec) qui a ouvert ses portes au Plan de Grasse, le 29 juin 2013. Quel en sont ses buts ?

« Un tiers-lieu : espace de co-working et lieu d’événements (ateliers, formations, rencontres) à destination du public (porteurs de projet, demandeurs d’emploi, particuliers, entrepreneurs, associations, etc). Son objectif est de participer activement au développement économique collaboratif, solidaire et responsable sur le territoire ». Parution au Journal Officiel – Associations Loi 1901 – le 29 juin 2013. Cliquez sur le logo pour accéder au site.

COffee Worker06

Pourquoi une telle création ? C’est entre autre, pour éviter la solitude du créateur d’entreprise. Outre le partage des locaux (plutôt en « open space » en général), c’est aussi un partage des compétences. Chaque co-worker pouvant aider un autre co-worker dans son développement. C’est à la fois un lieu convivial, et malgré tout plus directif que d’être seul à la maison, tenté par une multitude d’excuses pour reporter à demain ce que l’on peut faire aujourd’hui ! C’est aussi un moyen de raccourcir les déplacements entre l’arrière pays et les pôles à forte concentration d’emploi.

Très bien pour les « nomades » du travail, qui n’ont pas besoin de bureau fixe pour travailler.

L’espace de COffee WORKER du Plan de Grasse a sa page Facebook.

Avec K-Rol pour vous accueillir. Tout savoir (ou presque !) sur K-Rol ! La contacter : ​coffeeworker06(at)gmail.com

Longue vie à COffee WORKER ! 🙂 – Faites tourner !

En savoir plus sur le co-working en général. D’autres exemples qui fonctionnent en France :

Caen se dote d’une maison du vélo pour sept-2013

Voilà un bel exemple à suivre !  Tous les acteurs de la promotion du vélo fédérés autour de ce même projet !

Ouest France du 09.05.2013 : Une maison du vélo va ouvrir en sept à Caen

Vélisol-Atelier vélo solidaire_Caen

Rétrospective de la Maison du Vélo de Caen, du 28/08/2010 : « Une maison du vélo à Caen ? » … Cela paraissait impossible ! Et pourtant, 3 ans après ils l’on fait ! 🙂

D’autres Maisons du Vélo en France :


Faîtes un tour à la Maison du Vélo par mairiedeparis

Cagnes et Cannes villes pilotes pour auto-partage entre citoyens

Koolicar, spécialisée dans la location de voitures entre particuliers, lance une étude indemnisée* en partenariat avec les villes de Cagnes-sur- Mer, de Cannes, l’ADEME, le CREDOC et la MAIF Assurance.
Koolicar
Koolicar recherche 25 propriétaires de véhicules personnels, lesquels souhaitent tester ce nouveau service citoyen à 
Cagnes-sur- Mer et à Cannes ; et 50 conducteurs locataires.

Plus d’info via les sites des deux villes test, à :

Le projet est

  • Simple (Réservation sur internet)
  • Pratique (Sans échanges de clés) 
  • Économique (Augmentez vos revenus) 
  • Sans risque (Votre bonus est protégé) 

L’étude Koolicar se réalise principalement en partenariat avec les villes de Cagnes-sur-Mer et de Cannes. Mais l’équipe accepte volontiers de recruter des propriétaires de véhicules sur les communes limitrophes.

Plus d’info :Koolicar la clé c'est vous

Nice Matin en parle le 28.03.2013 :Cagnes, ville pilote pour auto-partage entre citoyens

 

WeBTimeMedias redirige l’info aussi (merci JPL 🙂 Mobilité alternative : Cagnes et Cannes, villes pilotes pour l’auto-partage entre citoyens (le 18.04./2013)

Moyen de transport différent : le téléphérique

A la vue des complexités pour mettre en place un transport en commun compétent (un bus en site propre ou un tramway, par exemple), sans « défigurer » un paysage déjà complexe fourni de réseaux routiers, une des solutions de mode de transport alternatif, innovant, respectueux de l’environnement, tout en étant régulier, rapide et efficace, est peut -être la réalisation d’un téléphérique urbain ! Cela peut sembler utopique ou hors contexte ? Mais déjà des villes dans le monde l’ont réalisé* (voir en bas)… D’autres en France se posent des questions (Sophia Antipolis) ; et enfin, certains départements sont un peu plus avancés, comme avec le Val-de-Marne en expédition en Italie, pour voir concrètement celui de Bolzano.

Source : www.CG94.fr

Le Téléval, un téléphérique pour le Val-de-Marne

Vendredi 12 octobre 2012, les élus concernés par le projet ont visité le téléphérique urbain de Bolzano, en Italie.

Le projet se précise  

Le projet de téléphérique en Val-de-Marne a désormais un nom : « Le Téléval, un téléphérique pour le Val-de-Marne ».
Les études du Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF) se poursuivent et intègrent pleinement le Téléval, projet de téléphérique urbain entre Créteil et Villeneuve-Saint-Georges. La première phase des études du STIF a été validée par les élus ce lundi 8 octobre lors d’un comité de pilotage, organisé par le STIF.

Le Téléval, au service des habitants et des territoires  
Le Téléval sera efficace, régulier et durable. Intégralement électrique et silencieux, il préservera le cadre de vie des habitants. Quatre stations sont prévues : Le Bois Matar à Villeneuve-Saint-Georges, Emile Combes dans le haut de Limeil-Brévannes, Les Temps Durables à Limeil-Brévannes et Créteil – Pointe du Lac ; permettant des correspondances avec la ligne de métro 8, le nouveau 393, les lignes de bus K, 23, 117, J1-J2 et G1-G2. Des échanges avec la population pourront se tenir dès 2013 en vue d’une mise en service à l’horizon 2016-2018.

Le Téléval, seule réponse crédible aux fortes contraintes géographiques
Le transport par câble apparaît désormais comme la solution crédible et efficace pour répondre aux besoins de déplacements des habitants et salariés du secteur. Le téléphérique urbain est aussi rapide et offre une aussi grande capacité qu’un tramway. Pour désenclaver un territoire marqué par d’importantes coupures urbaines (grande ceinture ferroviaire, gare de triage, chantier combiné de Valenton, RN 406 et RD 60, entrepôts logistiques, lignes à haute tension, etc.), c’est le mode de transport le plus adapté.

Une délégation d’élus visite un téléphérique urbain
Vendredi 12 octobre, une délégation d’élus du Val-de-Marne et de la Région Île-de-France s’est rendue à Bolzano en Italie pour y étudier le téléphérique urbain, implanté depuis plusieurs décennies. Cette réalisation, intéressante car bien intégrée dans la ville, nourrira les réflexions autour du futur téléphérique urbain val-de-marnais.
Téléphérique de Bolzano (Italie), en images.

Présentation du Téléval au Val-de-Marne

Présents :

• Marc THIBERVILLE, Vice-Président du Conseil général du Val-de-Marne
• Pierre SERNE, Vice-Président du Conseil régional d’Ile-de-France, Vice-Président du STIF
• Serge LAGAUCHE, Vice-Président de la Communauté d’Agglomération Plaine Centrale du Val-de-Marne
• Sylvie ALTMAN, Maire de Villeneuve-Saint-Georges, Conseillère régionale d’Ile-de-France
• Joseph ROSSIGNOL, Maire de Limeil-Brévannes, Vice-Président du Conseil général du Val-de-Marne
• Patrick RATTER, Adjoint au Maire de Valenton

 

Téléphérique urbain à Coblence (Allemagne)
Téléphérique urbain à Coblence (Allemagne)

Autres exemples de téléphériques urbains dans le monde :

Articles sur le sujet :

Interview Radio France Bleu Azur : BHNS vs Tram

Ce matin, j’ai été interviewée sur Radio France Bleu Azur à Nice, en tant que Présidente de l’association TRAVISA (Travailler et Vivre à Sophia Antipolis qui vient de fêter ses 10 ans, voir article par ailleurs : « Semaine du Vélopolitain »), et en tant que représentante de l’association FNAUT PACA (Fédération Nationale des Associations des Usagers du Transport en PACA), afin d’apporter des points d’information entre la mise en place d’un Tramway, d’un BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) circulant sur sa propre voie de circulation (site propre), ou TCSP (Transport en Commun en Site Propre).

Des exemples concrets avec le Tram de Nice, la mise en place du  BHNS de Cannes – Le Cannet – Mandelieu – Magazine BHNS Ouest 06 Phase 2 – celui d’Antibes Sophia, appelé aussi « Bus Tram » – Dossier du projet Bus Tram Antibes Sophia – dont l‘enquête publique va démarrer dès le 6 décembre prochain jusqu’au17 janvier 2013, pour une mise en place prévue pour fin 2016, début 2017 ; afin de rendre Antibes à 15-20 minutes de la technopole aux heures de pointe.

» Un BHNS c’est quoi concrètement ? A Sophia, c’est un grand bus avec soufflet, d’une capacité de 120 personnes, avec des rotations toutes les 10 minutes en général ; des priorités aux carrefours et ronds-points ; sa propre voie de circulation ; une fluidité du trafic ; une autre  façon de se déplacer malin, sans stress et pour moins polluer la planète (tout dépend du système de transport choisi ensuite : diesel ou électrique ?).

» Quels sont les avantages d’un BHNS par rapport au Tram ? Le BHNS est beaucoup moins cher à l’achat et à court terme, plus rapide à mettre en place que le Tram.

» Quels sont les avantages d’un Tram ? Une emprise au sol plus réduite que le BHNS (moins de risque d’exproprier les propriétaires). Une meilleure rentabilité à long terme (A partir de 15-20 ans). La possibilité de rajouter des wagons si accroissement du nombre d’usagers à transporter ; meilleur type de transport pour les métropoles ou grandes zones urbaines.

» » Alors, que vaut-il mieux mettre en place ? Tout dépend du lieu, de la zone urbaine, des moyens financiers, de la vision à long terme ! Chaque cas est à analyser en profondeur et différemment.  A noter aussi, qu’il y a des subventions de l’état, des régions ou conseils généraux pour l’achat et la mise en place de tels transports en commun, mais pas de subventions pour leur exploitation ! …

Infos relatives du CERTU : Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques

 

Dès qu’il est disponible, je rajouterai le lien audio l’interview de ce matin ! A suivre …

Semaine du Vélopolitain

Cette fois-ci, c’est avec ma casquette de présidente de l’association Travisa (Travailler et Vivre à Sophia Antipolis), que je vous écris.

Si vous circulez sur Sophia Antipolis, vous avez peut-être déjà remarqué des travaux d’aménagements hors des routes de circulation ? Des aménagements que l’on ne voit pas quand on est assis dans sa voiture ? Alors, il est grand temps d’enfourcher son vélo et de venir découvrir ces nouvelles voies vertes, mixtes cyclables et piétonnes ! Comment ? En participant à notre : …

Pour ses 10 ans (Sept-2002), l’association de loi 1901 :  TRAVISA organise une opération découverte des nouvelles voies (vertes) cyclables, en cours de (ré)aménagement sur la technopole de Sophia Antipolis ! Avec des mini circuits d’exploration, tous les jours pendant la pause déjeuner et d’autres animations : stands, essais de vélos différents ; en partenariat avec d’autres structures :

 

 

                            Lien Doodle pour participation

Tract téléchargeable


Semaine du Vélopolitain

Info sur le blog : http://travisa.over-blog.com/

Ou sur notre site : Travisa.org

Contact : Jean-Guillaume : 06 49 52 47 52

*****************  On en parle sur la toile  *****************

1. Semaine du Vélopolitain ; casa-infos.fr

2. Extrait du Site officiel de la Ville de Valbonne Sophia Antipolis 

3. La Fondation Sophia Antipolis

4. 1001 Sentiers

5. BikeLive.com

6. Le site de Mougins-Le-Haut.net

7. Les Brèves de Biot.fr

8. L’association partenaire : Cycl’Hop de Valbonne

9. Sophiapolis.fr

10. Forum Vélo Taf.com

*****************  La presse en parle  *****************

1. Sophia_Semaine du Vélopolitain_pour les 10 ans de Travisa_WebTimeMedias_16.10.2012

2. Une semaine de la RSE pour les 25 ans d Amadeus et la participation de Travisa_WebTimeMedias_25.10.2012 (9ème journée « Tous à vélo » pour Amadeus, depuis 2008)

3. Semaine du Vélopolitain ou comment faire du vélo à Sophia_NiceMatin_26.10.2012

4. Le vélo a joué les petites reines toute la semaine à Sophia_NiceMatin_27.10.2012

Semaine Européenne de la Mobilité

On en parle depuis une bonne dizaine d’années déjà, dans toute l’Europe, mais quelle est son historique ?

A l’origine, cette semaine fut lancée par la mise en place d’une « Journée sans voiture » (le 22 septembre), afin de sensibiliser les villes européennes à l’environnement. Mais les premiers essais de cette journée sans voiture, furent lancés dès 1956…avec la crise de Suez, et pour économiser le carburant. De 1956 à 1996, des essais de « Dimanche sans voiture » furent testés en Europe, par exemple : en Belgique ou à Bordeaux, où c’est une fois par mois sauf en août ; voire d’autres initiatives comme à Toulouse !). En France, ce fut La Rochelle qui fut pionnière dès 1997. L ‘initiative fut  lancée à échelle européenne en 1998, inscrite dans une « Semaine de la Mobilité »  qui présente une thématique différente chaque année.

Thématique de la « Semaine européenne de la Mobilité » en 2012 : « Faites la combinaison appropriée » :

L’initiative : « Une journée en ville sans ma voiture » du 22 septembre 1998 a été appréciée de 84 % de Français et 81 % ont souhaité la voir se renouveler et même s’étendre à toutes les villes en 1999. Le bruit a diminué de 50 % ce jour et la pollution de 40 à 50 %. Ces résultats n’ont cependant été publiés que le 12 janvier suivant. Un autre sondage révèle que 64 % des Français jugent que la circulation en ville n’est que « peu » ou « pas du tout supportable »

La « Semaine européenne de la mobilité » est une campagne annuelle sur la mobilité urbaine durable, organisée avec le soutien politique et financier des directions générales de l’environnement et des transports de la Commission européenne. L’objectif de la campagne, qui se déroule 16 au 22 septembre chaque année (quelques soient les jours de la semaine), est d’encourager les autorités locales européennes à présenter et à promouvoir des mesures de transport durable et d’inviter leurs citoyens à expérimenter des alternatives à la voiture en solo.

La semaine se termine le 22 septembre par « La journée en ville sans ma voiture », évènement, qui existe depuis 2000 et voit la participation grandissante des villes,  mettant en avant un ou plusieurs modes de déplacement, soit uniquement pour les piétons, les cyclistes et/ou bien les transports publics, durant toute la journée.

Depuis son introduction en 2002, l’impact de la « Semaine européenne de la mobilité » n’a cessé de croître, tant à travers l’Europe que dans le monde. En 2010, un nombre record de 2268 villes, représentant environ 227 millions citoyens, officiellement enregistrés pour la campagne. Un total de 7 506 mesures permanentes ont été mises en œuvre, en se concentrant sur les infrastructures pour le vélo et la marche, la modération de la circulation, l’amélioration de l’accessibilité des transports et de sensibilisation des comportements de déplacements durables.

La campagne représente une opportunité pour les villes participantes, afin de démontrer l’importance de la mobilité urbaine durable. C’est également une chance unique pour les autorités locales de tester leurs politiques de transport et de les présenter aux citoyens. Ces dernières années, la campagne s’est étendue au-delà de l’Europe à des pays comme le Japon, Taiwan, le Brésil, la Colombie et l’Equateur !

Dans son Plan d’action 2009 sur la mobilité urbaine, la Commission européenne a qualifié la « Semaine européenne de la mobilité « comme une campagne qui  « joue un rôle important dans la création d’une nouvelle culture de la mobilité urbaine« .

 

A ce jour et dans le monde, 679 villes enregistrées comme participant à la « Semaine Européenne de la Mobilité » 2012, dont 12 en France et le record est en Espagne avec 282 villes !

Bologne (Italie) remporte le Prix de la Semaine européenne de mobilité 2011

En déclinaison : Journée du Transport Public en France, le 19 septembre 2012 – Info Objectif Transport Public –

Le saviez-vous ? Un bus peut transporter l’équivalent de 40 à 50 voitures. Un tramway peut contenir 240 personnes, soit 3 bus ou 177 voitures.

 L’ADEME recommande : La Journée du Transport Public 2012

 

Sources : Wikipédia ; European Mobility Week ; Do the Right Mix ; European Union

Sem du DD : « Un vélo pour tous, un vélo pour chacun »

Le slogan de l’Heureux Cyclage (beau jeu de mots). L’Heureux Cyclage c’est quoi ? « L’Heureux Cyclage est le réseau francophone des Ateliers vélo. Il a pour objet de promouvoir et valoriser l’activité des « Ateliers vélo ». » Je vous conseille d’ailleurs d’aller sur leurs pages ci-dessous … Laurence

Source : Communiqué de presse de L’Heureux Cyclage et du Club des Villes et Territoires Cyclables, le vendredi 30 mars 2012

Le printemps est la saison idéale pour essayer et choisir le vélo pour ses déplacements utilitaires et de loisirs. Ce passage à l’acte est facilité par les nombreuses initiatives des collectivités locales et des associations notamment les bourses aux vélos et les ateliers de réparation. Les bourses aux vélos permettent d’acquérir des vélos bon marché. Les ateliers vélo facilitent la remise en état, l’apprentissage de la réparation et de l’entretien du vélo. Ils font du vélo un mode de déplacement efficace et très économique !

Dans un contexte de hausse du prix du carburant et d’augmentation du poste transport dans le budget des ménages, le Club des villes et territoires cyclables et le réseau des ateliers vélo coopératifs L’Heureux Cyclage rappellent que de nombreuses rendez-vous sont organisés pendant la Semaine du développement durable – bourses aux vélos, ateliers de rue… – pour faciliter l’accès au vélo, son acquisition et son entretien.

L’enjeu : permettre à chacun d’accéder à une solution de mobilité et à un loisir, simples, pratiques et bons pour la santé.

Pour savoir où acheter un vélo bon marché, où réparer son vélo et devenir autonome dans son entretien courant, consulter : la liste en pièce jointe ou le site www.heureux-cyclage.org Et renseignez-vous auprès de votre ville.

Le vélo, il y en a pour toutes les bourses !

Contacts médias : Club des villes et territoires cyclables – Claude Lisbonis / CLC – T.            +33 (0)1 42 02 17 40       L’Heureux Cyclage : Céline Noël, La Bécane à Jules – Dijon, T.            +33 (0)3 80 49 18 06

Le Club des villes et territoires cyclables qui rassemble plus de 1200 collectivités locales pour le développement du vélo et le réseau des ateliers vélo L’Heureux cyclage qui rassemble 35 ateliers vélo sont partenaires pour encourager la mise en œuvre des ateliers vélo dans un grand nombre de villes et de territoires, au plus près des usagers et en favorisant l’insertion et la création d’emplois locaux.

Medellin : primée ville de transports durables

En anglais … sur le site Institute for Transportation and Development Policy En tous les cas, bravo pour ces nouvelles infrastructures ! 😉 … Laurence

 

Sustainable Transport Award cities: Medellín – Posted on January 18, 2012

From integrated transit systems to innovative parking solutions – all of the 2012 Sustainable Transport Award-nominated cities are exemplars in implementing integrated transport solutions. Over the next week, we will cover profiles of the nominated cities – Medellín, San Francisco, Cape Town, and Buenos Aires – culminating in the presentation of the Sustainable Transport Award on January 24 at Transportation Research Board conference in Washington D.C.

MetroPlus

Medellín, Colombia is a 2012 nominee for its efforts to improve public transport, create better public spaces, and improve road safety in the city. These efforts include the development of a bus rapid system, MetroPlús, which is fully integrated with their mass transit system – currently made up of an underground metro and cable car systems. It is the only city in its region to feature full bus rapid transit and metro integration. This year the city has extended its mobility options to include a bicycle share program, EnCicla, which provides 145 bicycles for public use.

Medellín has also begun to recuperate its public spaces through pedestrian connection improvements, urban promenades, and the creation of environmental parks. The city has built 1.6 million square meters of new public space, including 25 new parks and 11 new promenades. This has brought direct benefits to 800,000 people, in the form of increased and safer access to public transport. The Intelligent Mobility System (SIMM), aimed at improving mobility and road safety for all users, has reduced response time to road side accidents from 40 minutes (2008) to 18 minutes (2011). Medellín has also implemented vehicle emissions controls to reduce the sulfur content of diesel fuels and improve air quality.