PPA contre dioxyde d’azote !

Petit rappel :

« Le dioxyde d’azote est un composé chimique de formule NO2. Il s’agit d’un gaz brun-rouge toxique suffocant à l’odeur âcre et piquante caractéristique. C’est un précurseur de la production industrielle de l’acide nitrique HNO3 et un polluant majeur de l’atmosphère terrestre produit par les moteurs à combustion interne et les centrales thermiques ; il est responsable à ce titre de la présence d’acide nitrique dans les pluies acides, où ce dernier se forme par hydratation du NO2. (3NO2 + H2O → 2 HNO3 + NO). » – (Source : Wikipédia)

Continuer la lecture de « PPA contre dioxyde d’azote ! »

Info Réseau Ferré de France : Ligne Nouvelle en PACA

Voici un communiqué de Réseau Ferré de France (RFF) concernant le grand projet ferroviaire en Sud Europe Méditerranée. La zone de passage préférentielle* a été arrêtée, pour les tranches de Marseille-Aubagne et Canne-Grasse et Nice.

*Zone de passage préférentielle : un fuseau de passage qui définit la bande de terrain sur laquelle le futur tracé passera, mais qui n’est pas publié pour l’instant sur le site www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr

Du 12 mai au 13 juin 2014, RFF vous invite à donner votre avis sur la Zone de Passage Préférentielle de ces aménagements de priorité 2.
Vous pouvez consulter l’ensemble des documents et vous exprimer, dans les mairies concernées et sur le site : donnez votre avis !
Cette période d’information et de consultation sur la priorité 2 permet à RFF de poursuivre le dialogue et de construire ensemble le réseau ferroviaire performant dont notre région a besoin.

RFF -Ligne Nouvelle PACA

 

Mesdames, Messieurs,

Le projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur vient de franchir une étape importante : Frédéric Cuvillier, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, a arrêté la Zone de Passage Préférentielle de la Ligne Nouvelle pour les sections « Marseille / Aubagne et « Cannes-Grasse / Nice ».Cela confirme l’accélération du rythme des études pour ces sections de première priorité, en engageant une nouvelle étape du projet, qui permettra de définir, dans la zone de passage préférentielle, le tracé qui sera présenté à l’enquête d’utilité publique. L’objectif fixé étant d’obtenir la déclaration d’utilité publique en 2017.

Cette décision s’inscrit dans le cadre des choix du gouvernement présentés à l’été 2013 : réorienter la politique des transports vers la modernisation des réseaux existants ; poursuivre les opérations de développement, en en phasant la programmation (conclusions de la Commission Mobilité 21). Ainsi, le traitement des nœuds ferroviaires marseillais et azuréens, dont la saturation actuelle entrave le bon fonctionnement des services ferroviaires quotidiens et nationaux, a été retenu parmi les opérations de première priorité.

L’information et la consultation menées auprès des élus, des acteurs et du public à l’automne 2013 a permis de recueillir un grand nombre d’avis sur la Zone de Passage Préférentielle des aménagements de priorité 1 (de Marseille et Aubagne et de Nice à la ligne Cannes-Grasse).
Cette consultation a permis de constater la bonne acceptation du projet de Ligne Nouvelle sur le territoire : il doit permettre d’améliorer l’offre de transport ferroviaire. Dans les Alpes-Maritimes, la nécessité accroître les circulations TER pour réduire la saturation routière, ainsi que la perte économique et les problèmes environnementaux qu’elle engendre, a été mise en avant ; dans les Bouches-du-Rhône, l’accent a été mis sur le besoin d’augmenter le nombre de trains et d’assurer la fiabilité des circulations.

Une nouvelle  période de dialogue et d’échanges vient de démarrer sur les aménagements de priorité 2, qui se poursuivront entre 2030 et 2050, pour permettre d’augmenter la capacité de la ligne Marseille – Vintimille : ligne littorale unique n’offrant pas de possibilité de dépassement entre les trains grandes lignes et les trains régionaux et pas d’alternative en cas d’incident.

Ainsi, afin d’améliorer la qualité et l’offre ferroviaire sur l’ensemble du territoire, la priorité 2 comporte les aménagements suivants :

  • La création d’une ligne nouvelle entre Aubagne et l’aire toulonnaise
  • L’aménagement de la gare de Toulon en surface
  • La création d’une ligne nouvelle entre Est Var et la ligne Cannes-Grasse
  • La création de la gare nouvelle de l’Est Var dans le secteur du Muy

Du 12 mai au 13 juin 2014, RFF vous invite à donner votre avis sur la Zone de Passage Préférentielle de ces aménagements de priorité 2.
Vous pouvez consulter l’ensemble des documents et vous exprimer, dans les mairies concernées et sur notre site : DONNEZ VOTRE AVIS !

Cette période d’information et de consultation sur la priorité 2 nous permet de poursuivre le dialogue et de construire ensemble le réseau ferroviaire performant dont notre région a besoin.

Cordialement,
Jean-Michel Cherrier, Directeur régional adjoint – Copyright © 2014 RFF, All rights reserved.

—–

La presse locale en parle :

Ligne Nouvelle Cannes-Grasse / Nice-la zone de passage est arrêtée

 

e-cyclette, le salon du VAE à Aix-en-Pce

L’agence de communication DCKv organise le premier salon uniquement dédié au Vélo à Assistance Electrique (ville, VTC, VTT). Rendez-vous les 28 & 29 juin 2014, de 10h00 à 19h00, au parc Jourdan d’Aix-en-Provence ! Ouvert au public : stands, conférences et espace enfants

Communiqué de presse février 2014

Salon du VAE e-cyclette Aix

 

e-cyclette : le Vélo à Assistance Électrique repousse les limites

Facilitateur d’échanges, de respect, de déplacements, source de santé et d’économies, le vélo retrouve petit à petit son lustre d’antan.
Avec l’émergence du Vélo à Assistance Électrique (VAE), le potentiel d’utilisation quotidienne s’élargit encore. Proposant des techniques toujours plus innovantes, il offre une grande liberté, permet de franchir aisément les territoires vallonnés, d’affronter la circulation citadine, d’agrandir son périmètre de déplacement et de gagner du temps.

e-cyclette est l’occasion de découvrir une gamme de VAE sélectionnés, qu’ils soient pour la ville, pour la campagne ou pour la montagne !
Cet évènement, organisé au cœur de la capitale de la Provence, comme un moment convivial de partage et d’échanges, participe à la création d’un horizon plus doux pour les déplacements de demain.

L’affiche e-cyclette

Affiche e-cyclette

Au programme :

 Le salon s’articule principalement autour de stands, dans lesquels de nombreuses marques de VAE (ville, VTC, VTT) ainsi que les dernières innovations seront présentées.

 Un parcours dédié donnera également la possibilité de tester les VAE.

 Un programme de conférences autour du VAE et du déplacement sera accessible à tous les visiteurs.

 Une plateforme solaire de recharge de VAE sera exposée et permettra de comprendre son fonctionnement.

 Pour se restaurer et se rafraichir, rendez-vous dans la guinguette bio!

 Il y en a aussi pour les enfants ! e-cyclette propose aux plus jeunes un espace où ils pourront participer à des animations autour du vélo.

 Pour faire honneur à la Provence, un concours de pétanque sera organisé.

 

Infos pratiques (comment s’y rendre ?)

Renseignements : contact@e-cyclette.fr

Demande d’avis pour le tracé de la Nouvelle Ligne Ferroviaire Provence Côte d’Azur

Nouvelle Ligne tracé Nov-2013

Où en est-on des avancées du tracé de la Nouvelle Ligne ferroviaire en Provence Côte d’Azur ?

Dans un courriel envoyé par RFF (Réseau Ferré de France), le 26 nov-2013 :

Madame, Monsieur,

Le comité de pilotage du 23 septembre 2013* a pris acte de la décision du gouvernement, présentée par le Premier Ministre le 9 juillet dernier, de retenir au titre des grands projets d’infrastructure des investissements compris entre 28 et 30 Mds €, sur la base des conclusions de la Commission Mobilité 21 remises le 27 juin dernier au Ministre chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.

Cette décision bénéficie tout particulièrement à la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui est concernée par près d’un quart des investissements de ce programme national et qui voit ainsi reconnu son retard en termes d’infrastructures de transport. Par ailleurs, la Commission avait souligné l’évolution favorable d’un projet de LGV vers un projet de Ligne Nouvelle, entre Marseille et l’Italie, réalisable par étapes, avec une priorité donnée aux transports du quotidien ; projet qu’il est préférable de démarrer par les secteurs où les limites de capacité du réseau ferroviaire actuel sont d’ores et déjà atteintes.
Il s’agit donc de donner la priorité au traitement des nœuds ferroviaires marseillais et azuréen, de décongestionner les entrées des gares de Marseille et Nice, et la gare de Marseille St-Charles, en réalisant ces opérations d’ici 2030 (aménagements de priorité 1).

Dans ce contexte, Frédéric CUVILLIER a décidé, le 21 octobre 2013, d’accélérer le rythme des études pour ces travaux. Cela inclut :

  •  Le traitement du nœud ferroviaire marseillais, de Marseille à Aubagne (2,5Md€) correspondant à la création d’un tunnel pour permettre la traversée souterraine de Marseille, la création d’une nouvelle gare à quatre voies à quai, souterraine également, sous Marseille Saint-Charles, et la réalisation d’une quatrième voie dans la vallée de l’Huveaune entre Marseille et Aubagne.
  • Le traitement du nœud ferroviaire azuréen, de Nice à la Siagne (4,2 Mds €) correspondant à la création  d’une ligne nouvelle entre Nice et La Siagne, et au-delà, à l’Ouest de Cannes, jusqu’à la jonction avec la ligne Cannes-Grasse, et la création de deux gares nouvelles.

L’objectif est de parvenir à la déclaration d’utilité publique en 2017 pour ces deux sections. 

Frédéric CUVILLIER a ainsi demandé au préfet de la région PACA, préfet coordonnateur des études, et au président de RFF de lui proposer, pour la fin de l’année 2013, une Zone de Passage Préférentielle (ZPP) pour la section « Marseille / Aubagne » et pour la section « Siagne / Nice » ; cette ZPP constituera la base sur laquelle seront ensuite poursuivies les études préalables à la déclaration d’utilité publique.

A cet effet, un dispositif d’information et de consultation, sous l’égide des Préfets de départements, a permis de présenter aux élus et aux acteurs la ZPP des aménagements de la priorité 1, lors de deux Commissions consultatives (le 28/10 dans les Alpes-Maritimes et le 8/11 dans les Bouches-du-Rhône) et de deux Comités territoriaux (le 8/11 dans les Alpes-Maritimes et le 20/11 dans les Bouches-du-Rhône).

Puis, les objectifs du projet et la Zone de Passage Préférentielle (ZPP) sont présentés au public, au cours d’une période d’information et de consultation menée du 21 novembre au 20 décembre 2013. Les citoyens sont invités à venir découvrir le projet en détails et à donner leur avis sur le site : DONNEZ VOTRE AVIS ICI.

Des documents d’information du projet et de la ZPP sont également consultables dans les mairies concernées (liste disponible sur le site Internet).

Avec la volonté de construire ensemble le meilleur projet ferroviaire pour la région, je vous prie de croire en l’assurance de mes sentiments les plus cordiaux,
Jean-Michel CHERRIER
Directeur Régional Adjoint
RFF PACA

*Extrait du Copil du 23 sept-2013, sur la partie maralpine du projet

POUR EN SAVOIR PLUS
•   sur le projet global : téléchargez la plaquette « Les priorités de la Ligne nouvelle »
•   sur le projet dans les Bouches-du-Rhône : téléchargez la plaquette « Priorité aux trains du
quotidien à Marseille »

•   sur la ZPP entre Marseille et Aubagne : téléchargez la fiche « Désaturation du nœud ferroviaire marseillais »
•   sur le projet dans les Alpes-Maritimes : téléchargez la plaquette « Quel réseau ferroviaire pour la Côte d’Azur »
·   sur la ZPP entre Siagne et Nice : téléchargez la fiche « Désaturation du nœud ferroviaire azuréen »

POUR DONNER VOTRE AVIS
> Donnez votre avis ! (mini enquête)

***

Un communiqué de la part du Président de l’Association de Défense de l’Environnement de Villeneuve-Loubet (l’ADEV), Serge Jover :

« Le 26 novembre 2013, RFF (Réseau Ferré de France) nous a informé officiellement de la poursuite du projet de LGV, rebaptisé Ligne Nouvelle (voir courrier ci-dessus).

Sur le schéma ci-dessus, vous trouverez une carte montrant le nouveau fuseau de passage de cette Ligne Nouvelle. Vous pouvez constater que la commune de Villeneuve Loubet et ses voisines sont traversées par ce projet. Sur les secteurs de Cagne-Mer/Villeneuve Loubet/Biot  il est indiqué « passage en tunnel sous les zones les plus sensibles » ?

Grace à nos actions, le tracé de LGV qui était initialement en aérien pour la traversée du Loup serait aujourd’hui en tunnel, mais nous devons rester vigilants.

Exigeons de RFF que la totalité de la traversée de Villeneuve Loubet soit en tunnel.

Merci de faire suivre ce message à vos amis.

Cordialement, Serge JOVER – Président de l’ADEV »

De la LGV PACA à la Ligne Nouvelle

De la LGV PACA n’ayant pas abouti réellement, au projet de la Ligne Nouvelle de train à grande vitesse en PACA.

Tgv_cannes

But de ce projet complet à l’horizon 2040 :
Créer la capacité ferroviaire répondant aux enjeux de la mobilité de demain : croissance démographique, report modal, qualité de vie.

Rénovation et modernisation du réseau ferroviaire existant

La Commission Mobilité 21 (CM21) a rendu le rapport : « Pour un schéma national de mobilité durable « , dans le cadre de l’élaboration du Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT). La CM21 formule des recommandations en vue de créer les conditions d’une mobilité durable et de hiérarchiser les projets d’infrastructures du SNIT ; issues des lois du Grenelle de l’environnement. La CM21 doit écouter tous les besoins qui s’expriment mais qui ne pourront être satisfaits dans les mêmes délais. Des priorités et un ordonnancement sont établis en tenant compte des exigences de la transition énergétique et écologique, des impératifs en matière de transport du quotidien, d’aménagement du territoire, d’intégration européenne ou encore de compétitivité économique. La CM21 recommande que le travail qu’elle a mené soit effectué à nouveau dans un délai de 5 ans (périodicité quinquennale). Au terme de ses travaux, la CM21 propose une hiérarchisation des projets de l’Etat qui n’ont pas vocation à relever des programmations pluriannuelles que constituent les contrats de projets Etat-régions (CPER), l’engagement national pour le fret ferroviaire ou les programmes de modernisation des itinéraires routiers.

La hiérarchisation des 63 projets opérée par la Commission 21 retient trois groupes :

  • Les projets prioritaires à mener sur la période 2014-2030, selon deux scénarios alternatifs, d’un montant de 8 à 10 milliards d’euros pour le premier et de 28 à 30 milliards pour le second – Les études et procédures de ces projets doivent être poursuivies en vue de leur engagement avant 2030
  • Les projets de seconde priorité : ces projets doivent être poursuivis en études, afin d’en approfondir la définition et permettre leur engagement sur la période 2030-2050
  • Les projets à engager au-delà de 2050 (pour la plupart des lignes à grande vitesse « LGV »), et dont les études doivent être arrêtées aussi longtemps qu’aucun élément nouveau ne justifie leur relance

Membres de la Commission Mobilité 21

En savoir plus :

La presse en parle :

Enquête sur le secteur de l’énergie solaire en Région PACA

La Fondation Sophia Antipolis lance une enquête de 11 questions (en anglais), sur sur le secteur de l’énergie solaire en région Provence Alpes Côte d’Azur, auprès de la société civile.

Fondation Sophia Antipolis

Le questionnaire à télécharger : Solar Energy survey in PACA Region sector for Civil Society

Merci de le compléter, de le renvoyer à Mr Farouk RAïS, à cette adresse : rais@sophia-antipolis.org ; et de le diffuser à votre entourage.

Les « singes verts » s’occupent de tout !

Je rebondis sur un article précédemment écrit le 15 mai 2012 : « Green Monkey », le covoiturage dynamique à Marseille« , pour vous donner des avancées de cette démarche dans la ville de Marseille ; via cet article des Actus de Marseille :

Les 11 500 agents de la mairie de Marseille incités à covoiturer

Traffic Marseille 2012

Agir à titre individuel, quand elle ne peut le faire à plus grande échelle. C’est ainsi que Bernard Susini, adjoint au maire délégué au développement durable, résume le service de co-voiturage proposé par la Ville à ses quelques 11500 agents. La Mairie de Marseille n’a en effet pas de compétence en matière de transports en commun, même si les élus de la majorité Gaudin pèsent largement dans les orientations de la communauté urbaine… Une action qui s’inscrit, souligne la Mairie, dans la mise en œuvre de son plan climat adopté en 2008. Un document qu’elle devra au passage mettre en conformité avec les standards de la loi Grenelle II d’ici la fin de l’année…

4 200 euros d’économies par an

Les avantages sont évidents. Économiques d’abord avec, selon les études menées par l’entreprise Green Monkeys, qui propose le service, 3 190€ en moins sur la facture annuelle d’un salarié pour un trajet domicile/travail de 25 kilomètres (sans compter que nombre de foyers pourraient se passer du coût important d’un second véhicule) et 1 000€ en moyenne pour les entreprises (qui épargnent des places de parking)…

Environnementaux ensuite. L’atmosphère se voit allégé de 1 500 kilos de CO2 par salarié adepte du covoiturage. « Dans les Bouches-du-Rhône, par exemple, environ 800 000 personnes prennent leur voiture tous les jours, ce qui représente pas moins d’un million de tonnes de CO2 chaque année » explique Sébastien Touchais, directeur général de Green Monkeys. Idem pour la pollution atmosphérique et ses conséquences sur la santé, les problèmes de circulation et le bruit associé.

C’est après avoir été approchée par Green Monkeys que la mairie a embrayé sur ce volet transports des salariés. Cette start-up créée en avril 2011 et basée à Aix-en-Provence se lance aujourd’hui plus spécifiquement en Suisse et en Paca dans un secteur encore peu développé : le covoiturage professionnel. L’idée, d’une simplicité évidente, est la même que celle du covoiturage traditionnel : mettre à profit les « sièges libres », autrement dit profiter des moyens qui existent déjà plutôt que d’avoir à en créer de nouveaux. Mais si le concept tend à se développer aujourd’hui sur les longues distances, il peine à s’imposer pour les courtes distances du quotidien, beaucoup plus contraignantes en terme d’horaires et d’adaptabilité.

Accompagnement personnalisé

En cause : « un manque d’alternative satisfaisante », insiste Sébastien Touchais, qui s’appuie pour y remédier sur un accompagnement dynamique. Ici, contrairement à la plupart des autres sites de covoiturage, le salarié n’a pas à chercher lui-même parmi les annonces des autres covoitureurs.  Les « singes verts » s’occupent de tout :  chaque déplacement est géré de manière individuelle, et les différentes offres qui pourraient intéresser l’usager lui sont directement proposées.

Une place toute particulière est également réservée à l’interactivité« application pour smartphone, call center, SMS, email… Un suivi au quotidien très actif » précise le directeur général. Le but est d’assurer la sécurité et la fiabilité du service, quitte à garantir un taxi en cas de désistement de dernière minute. Enfin, la sécurité est de mise : « chat » privé, paiement sécurisé (21 centimes d’euro par kilomètre pour le covoituré, sur lesquels l’entreprise récupère 3 centimes d’euros) ou encore options de déplacement (femmes, fumeur, déplacement uniquement avec un membre de l’entreprise, etc).

A la recherche de moteurs

Car si Green Monkeys offre une prestation de service personnalisée aux agents de la Ville (page spéciale qui leur est dédiée, travail de terrain, numéro d’aide réservé, etc.), le site reste bien ouvert à tout le monde. Pour l’entreprise, le covoiturage est en effet encore loin de s’être démocratisé. Il faut donc informer, rassurer et inciter, notamment par le biais de l’employeur.« Nous voulons être présent pour tout le monde, mais l’idée est d’abord de fabriquer des îlots-moteurs qui pourront à terme créer un effet d’entraînement » explique Sébastien Touchais. D’autres partenariats sont d’ailleurs en cours, avec Pôle Emploi notamment.

Et avec, selon Bernard Susini, 30% des emplois publics situés dans des lieux concentrés de la ville, l’élu espère bien que le projet se développera. Bien que d’un côté comme de l’autre, les objectifs restent raisonnables : entre 5 à 15% des salariés. « Ce serait déjà bien », estime l’adjoint au maire, pour qui « on ne peut pas changer si facilement les habitudes culturelles des gens ».

Un lien Le blog de Green Monkeys, qui propose des articles autour du covoiturage et du développement durable

 

La Nouvelle Ligne Ferroviaire en PACA

Parce-que le projet de la « LGV PACA » est mort dans l’oeuf et ne s’appelle plus ainsi, le débat prend une autre direction avec la promotion de la « NLF » :

« Nouvelle Ligne Ferroviaire »

Dans ce cadre, la CCI Nice Côte d’Azur ainsi que d’autres acteurs du département des Alpes-Maritimes, se mobilisent autour de cette pétition :
« Mobilisation pour La Nouvelle Ligne Ferroviaire : Les Alpes-Maritimes réclament une solution efficace et durable aux problèmes de déplacements. » 
 Pétition_NLF CCI NCA
Pour un gain d’une heure entre Marseille et Nice : merci d’en prendre lecture, de signer cette pétition et de diffuser à votre entourage !  A ce jour du 14/02/2013, déjà 4 430 signatures !

Soyons les acteurs de demain !

 2013.02.01_Nouvelle Ligne Ferroviaire en Paca

Green Monkeys, le covoiturage dynamique à Marseille

C’est en effet depuis décembre 2011, que la ville de Marseille s’est engagée avec la société de covoiturage dynamique Green Monkeys… Laurence

Les explications en vidéo et les détails ci-dessous :

Vidéo-témoignage : La Ville de Marseille covoiture avec Green Monkeys

Depuis fin 2011, les 11 500 agents de la Ville de Marseille peuvent s’inscrire gratuitement sur une plateforme de covoiturage dynamique qui leur est dédiée.

Pionnière dans ce domaine, la Ville de Marseille est la première collectivité française à proposer une solution de covoiturage innovante à ses agents. Ce projet vient relancer un thème qui était déjà inscrit dans le Plan de Déplacement d’Administration de la ville depuis juillet 2005.

Cette offre de covoiturage s’intègre donc de façon naturelle dans les différents projets de la ville, comme celui d’amener l’ensemble des marseillais à reconsidérer leurs habitudes de déplacement, ou encore le projet Marseille Ville Numérique.

Jean-Charles Lardic, Directeur de la Prospective, organe de la Ville chargé notamment d’impulser des projets concrets et innovant pour l’avenir de Marseille, décrypte cette offre de covoiturage unique.

Covoiturage dynamique et parcs relais gratuits à Aix en Pce

Après le coworking d’hier, voilà le covoiturage du jour ! Mais un covoiturage dynamique avec le parking malin de Green Monkeys !  Laurence – Vu sur (cliquez) : 

A Aix-en-Provence, on se bouge, on se dynamise ! 🙂 …

Gratuité des parcs relais d’Aix-en-Provence !

Désormais les covoitureurs inscrits sur Green Monkeys peuvent bénéficier de la gratuité des parcs relais d’Aix-en-Provence !

Situés aux entrées du centre-ville, les parcs relais sont des parkings clôturés, surveillés et desservis régulièrement par des navettes, elles aussi gratuites pour les covoitureurs !

Comment profiter de cet avantage ?

L’offre est valable du lundi au vendredi de 6h30 à 21h pour toutes les personnes se présentant à l’entrée des parcs-relais cités ci-dessous, à condition d’être au minimum deux par voiture et sur présentation de sa carte de membre Green Monkeys (au moins 2 cartes de membre par voiture). La carte de membre est disponible gratuitement sur demande ici, il suffit d’être inscrit au service Green Monkeys*.

Le gardien du parking éditera alors un ticket de parking gratuit et remettra à chacun des covoitureurs un ticket de bus leur permettant d’emprunter gratuitement le réseau Aix-en-Bus, toute la journée.

Où sont-ils situés ?

Aujourd’hui il existe 3 parcs relais :

Le Krypton (300 places), situé au sud du centre-ville dans le quartier du pont de l’arc. Il est relié par la ligne Aix-en-Bus n°9

Les Hauts de Brunet (360 places), situé au nord de la ville et également relié par la ligne n°9.

Route des Alpes, à l’est de la ville. Équipé de 200 places, il est desservi par deux lignes de bus, la n°1 et n°23.

Finies les interminables recherches de stationnement, avec Green Monkeys, garez-vous malin !

* Carte de membre valable 6 mois. La première carte de membre est délivrée sous la seule condition d’être inscrit sur Green Monkeys. Pour pouvoir renouveler sa carte de membre, les inscrits devront avoir effectués des trajets de covoiturage sur la plateforme Green Monkeys.