Un amendement pour l’embarquement des vélos à bord des trains

Entre autres, bien sûr le titre ! Mais à noter et non des moindres, pour le souligner. Nous évoluons vers l’inter-mobilité

Un article en détail du site « RSE Magasine » : Le Sénat vote une loi de réforme du ferroviaire, le 19 juin 2014, avec l’amendement permettant l’embarquement de vélos à bord des trains et que des emplacements pour stationner les vélos soient prévus dans les gares.

L’Amendement ferroviaire permettant de sécuriser les vélos dans et aux abords des gares SNCF, du 19.06.2014, et en détail :

« Art. L.2123-4. – I. – Pour les gares de voyageurs prioritaires qu’il définit, SNCF Mobilités établit un plan de stationnement sécurisé des vélos. Ce plan fixe le nombre et l’emplacement des équipements de stationnement des vélos et les modalités de protection contre le vol, en tenant compte notamment de la fréquentation de la gare, de sa configuration et des possibilités d’y accéder selon les différents modes de déplacement. Il programme la réalisation des travaux correspondants et comporte, à ce titre, un plan de financement. Ce plan est élaboré par SNCF Mobilités en concertation avec les collectivités territoriales et leurs groupements concernés. »

Compléments d’info via :

« Le stationnement sécurisé des vélos devra être développé à l’intérieur ou aux abords de gares prioritaires… Les députés ont voté, le 20 juin 2014, un amendement concernant stationnement sécurisé des vélos en gares.

L’amendement, voté dans le cadre des débats sur le projet de loi de réforme ferroviaire, souligne dans son exposé des motifs que ces places de stationnement sont « une condition essentielle au développement de l’usage du vélo dans les déplacements quotidiens et, partant, de l’essor de l’intermodalité ».

Le nouvel opérateur ferroviaire, SNCF Mobilités, devra pour les gares de voyageurs prioritaires établir dans les trois ans suivant la promulgation de la loi un tel plan de développement, qui fixera un programme de travaux et leur financement.

Ce plan sera élaboré en concertation avec les collectivités territoriales. »

Point législatif sur le vélo, été 2014

Où en sommes-nous sur les questions du vélo, en plein été 2014 ? Des amendements, des propositions de lois,des  idées … mais qu’est-ce qui est en place concrètement ? Voici un point avec le Club des Villes et Territoires Cyclables ; réel « poil à gratter » du gouvernement au sujet des deux roues non motorisées..

Club Villes et Territoires cyclables A la une

Réforme ferroviaire

Le Club des parlementaires pour le vélo inscrit le transport des vélos dans la loi.

Les sénateurs ont adopté un amendement défendu par le Club des parlementaires pour le vélo et soutenu par le Gouvernement dans le cadre du projet de loi sur la réforme ferroviaire le 9 juillet au Sénat. Cet amendement prévoit que l’embarquement des vélos non démontés à bord des trains soit inscrit dans les principes généraux du Code des transports.

Fixer ce principe dans la loi permettra de garantir que lors du renouvellement des matériels roulants, cette problématique soit bien prise en compte. La possibilité d’embarquer les vélos non démontés dans les transports ferroviaires contribue à encourager l’intermodalité et le cyclotourisme qui génère plus de retombées économiques que le tourisme automobile dans les territoires concernés.

Les sénateurs ont adopté un autre amendement préparé par le Club des parlementaires pour le vélo qui prévoit que toute suppression du service d’embarquement des vélos non démontés à bord des services de transports ferroviaires de voyageurs d’intérêt national (TGV et grandes lignes) soit soumise pour avis aux régions concernées. Le transport des vélos permet aux cyclotouristes de fréquenter les itinéraires (véloroutes) et les aménagements (voies vertes) que développent actuellement les régions et les départements. Il est donc logique que les assemblées délibérantes de ces territoires puissent interagir avec la SNCF, dès lors que le retrait de la possibilité d’embarquement des vélos non démontés à bord des trains aurait un impact sur leur attractivité touristique.

Ces nouvelles dispositions font suite à l’obtention de l’élaboration par SNCF Mobilités d’un plan de déploiement et de financement d’équipements de stationnement des vélos dans et aux abords des gares prioritaires, en concertation avec les collectivités locales, suite à un amendement du Club des parlementaires pour le vélo voté par les députés le 24 juin 2014.

Elles s’inscrivent dans l’action du Club des parlementaires pour le vélo, depuis sa création en juillet 2012 et les avancées qu’il a obtenues en utilisant toutes les opportunités législatives pour favoriser le développement du vélo ; et notamment de transcrire les dispositions du Plan national des mobilités actives lancé par Frédéric Cuvillier, secrétaire d’Etat aux transports, le 5 mars 2014.

Liste des parlementaires membres du Club au 07.07.2014

La lettre du Club des Villes et Territoires Cyclables – 33 rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris – Tél 01 56 03 92 14 – Fax 01 56 03 92 16 – info@villes-cyclables.org

Découvrez la Wattmobilité

What? Wattmobile, of course! – Rassurez-vous, je ne vais pas utiliser la langue de Shakespeare ici, mais cette introduction m’a bien tentée 🙂Wattmobile est un opérateur de mobilité électrique.Wattmobile

Comment ça fonctionne ? Cliquez sur le logo ci-dessus.

Le service Wattmobile fonctionne en ligne : abonnez-vous, réservez, annulez ou modifiez votre réservation, déclarez un sinistre, modifiez votre identité, soyez libres de vos choix, vous êtes totalement autonomes.

La société propose un service d’éco-mobilité inédit, couvrant 20 gares de France d’ici fin 2014. Ce nouveau service a pour vocation de faciliter et d’optimiser la gestion des derniers kilomètres pour tous les professionnels en déplacement en leur apportant gain de temps et économies tout en préservant l’environnement.

Par ailleurs, Wattmobile met à disposition des flottes de véhicules électriques pour rendre les déplacements doux et économiques.

Wattmobile-carte de France

Le réseau des gares

Wattmobile a inauguré le 19 juin 2014, son réseau de stations de véhicules électriques en libre-service en gares ainsi que l’ouverture de 4 stations : Paris Gare de Lyon, Lyon Part-Dieu, Marseille Saint Charles et Lille Flandres. Ouvriront cet été les stations de Grenoble, Paris Gare de l’Est, Bordeaux et Toulouse.  Wattmobile a désormais le plaisir de vous informer que les abonnements sont ouverts !
Flottes dédiées, pour : les entreprises, les particuliers, les centres d’affaires, les hôtels
Pour vous abonner, cliquez ici.
Les véhicules : Scooters et automobiles
Pour toute question, contactez le : 0811 14 13 13
A bientôt sur notre réseau,
L’Equipe Wattmobile

Info Réseau Ferré de France : Ligne Nouvelle en PACA

Voici un communiqué de Réseau Ferré de France (RFF) concernant le grand projet ferroviaire en Sud Europe Méditerranée. La zone de passage préférentielle* a été arrêtée, pour les tranches de Marseille-Aubagne et Canne-Grasse et Nice.

*Zone de passage préférentielle : un fuseau de passage qui définit la bande de terrain sur laquelle le futur tracé passera, mais qui n’est pas publié pour l’instant sur le site www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr

Du 12 mai au 13 juin 2014, RFF vous invite à donner votre avis sur la Zone de Passage Préférentielle de ces aménagements de priorité 2.
Vous pouvez consulter l’ensemble des documents et vous exprimer, dans les mairies concernées et sur le site : donnez votre avis !
Cette période d’information et de consultation sur la priorité 2 permet à RFF de poursuivre le dialogue et de construire ensemble le réseau ferroviaire performant dont notre région a besoin.

RFF -Ligne Nouvelle PACA

 

Mesdames, Messieurs,

Le projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur vient de franchir une étape importante : Frédéric Cuvillier, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, a arrêté la Zone de Passage Préférentielle de la Ligne Nouvelle pour les sections « Marseille / Aubagne et « Cannes-Grasse / Nice ».Cela confirme l’accélération du rythme des études pour ces sections de première priorité, en engageant une nouvelle étape du projet, qui permettra de définir, dans la zone de passage préférentielle, le tracé qui sera présenté à l’enquête d’utilité publique. L’objectif fixé étant d’obtenir la déclaration d’utilité publique en 2017.

Cette décision s’inscrit dans le cadre des choix du gouvernement présentés à l’été 2013 : réorienter la politique des transports vers la modernisation des réseaux existants ; poursuivre les opérations de développement, en en phasant la programmation (conclusions de la Commission Mobilité 21). Ainsi, le traitement des nœuds ferroviaires marseillais et azuréens, dont la saturation actuelle entrave le bon fonctionnement des services ferroviaires quotidiens et nationaux, a été retenu parmi les opérations de première priorité.

L’information et la consultation menées auprès des élus, des acteurs et du public à l’automne 2013 a permis de recueillir un grand nombre d’avis sur la Zone de Passage Préférentielle des aménagements de priorité 1 (de Marseille et Aubagne et de Nice à la ligne Cannes-Grasse).
Cette consultation a permis de constater la bonne acceptation du projet de Ligne Nouvelle sur le territoire : il doit permettre d’améliorer l’offre de transport ferroviaire. Dans les Alpes-Maritimes, la nécessité accroître les circulations TER pour réduire la saturation routière, ainsi que la perte économique et les problèmes environnementaux qu’elle engendre, a été mise en avant ; dans les Bouches-du-Rhône, l’accent a été mis sur le besoin d’augmenter le nombre de trains et d’assurer la fiabilité des circulations.

Une nouvelle  période de dialogue et d’échanges vient de démarrer sur les aménagements de priorité 2, qui se poursuivront entre 2030 et 2050, pour permettre d’augmenter la capacité de la ligne Marseille – Vintimille : ligne littorale unique n’offrant pas de possibilité de dépassement entre les trains grandes lignes et les trains régionaux et pas d’alternative en cas d’incident.

Ainsi, afin d’améliorer la qualité et l’offre ferroviaire sur l’ensemble du territoire, la priorité 2 comporte les aménagements suivants :

  • La création d’une ligne nouvelle entre Aubagne et l’aire toulonnaise
  • L’aménagement de la gare de Toulon en surface
  • La création d’une ligne nouvelle entre Est Var et la ligne Cannes-Grasse
  • La création de la gare nouvelle de l’Est Var dans le secteur du Muy

Du 12 mai au 13 juin 2014, RFF vous invite à donner votre avis sur la Zone de Passage Préférentielle de ces aménagements de priorité 2.
Vous pouvez consulter l’ensemble des documents et vous exprimer, dans les mairies concernées et sur notre site : DONNEZ VOTRE AVIS !

Cette période d’information et de consultation sur la priorité 2 nous permet de poursuivre le dialogue et de construire ensemble le réseau ferroviaire performant dont notre région a besoin.

Cordialement,
Jean-Michel Cherrier, Directeur régional adjoint – Copyright © 2014 RFF, All rights reserved.

—–

La presse locale en parle :

Ligne Nouvelle Cannes-Grasse / Nice-la zone de passage est arrêtée

 

Bilan 2013

Quel est le bilan 2013 ? Qu’a-t-on mis en place ? Où va-t-on ? …

La mobilité s-est elle reposée sur ses lauriers_image source Android Fr

 Voilà quelques grandes lignes de cette année 2013 :

Les points à améliorer :

  • On attend toujours en France, une indemnité kilométrique pour l’usage du vélo comme mode de transport domicile-travail (comme en Belgique, par exemple)
  • Cela bouchonne toujours sur nos routes maralpines, ainsi que sur l’hexagone ! Les embouteillages coûtent 677 euros à chaque foyer français, en 2013
  • Quid des avancées de la LGV Paca devenue la « Nouvelle Ligne » …

Les avancées :

  • On a vu une augmentation de ventes et d’utilisation des vélos, en France comme en Europe
  • Dans chaque coin de France, des évènements pour mobiliser les citoyens autour du vélo
  • Développement des infrastructures cyclables (pistes, voies vertes…)
  • Les véhicules électriques en progression
  • Travailler autrement, via des espaces de co-working
  • L’auto-partage de véhicules personnels entre particuliers
  • Grand pas en avant du co-voiturage en France
  • Déploiement du téléphérique urbain
  • Les femmes engagées dans la mobilité durable

Une nouvelle année pour de nouvelles résolutions ? Nous verrons bien ! A suivre …

SEM 2013 dans les Alpes-Maritimes

Par « SEM », comprenez la Semaine Européenne de la Mobilité (voir article précédent).

  • En Provence Alpes Côte d’Azur : 5 € la journée sur tout le réseau TER PACA
  • PASS journalier à 5 € pour les Lignes Express Régionales.
    Ce pass permettra de voyager de manière illimitée sur l’ensemble du réseau LER PACA durant toute la journée.
    Les Pass 5€ LER sont vendus dans les gares routières de Marseille, Aix-en-Provence, Manosque et Digne les Bains et à bord des cars.
  • Chez nos voisins monégasques :

– Le réseau de la CAM (Compagnie des Autobus de Monaco) prévoit la gratuité de ses autobus lors de la journée du Transport Public.

– Et encore à Monaco, via la site de l’IMEDD (Institut Méditerranéen d’Etudes du Développement Durable) : Communiqué de la Direction de l’Environnement.

 

  • Revenons dans les Alpes-Maritimes, le 18 sept-2013, auprès des réseaux suivants :

– Gratuité des transports publics des réseaux :  Sillages (autour de Grasse) ; Envibus (Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis)

– 1,50 € la journée, sur le réseau Bus Azur (Cannes, Le Cannet, Mandelieu La Napoule). A noter : depuis septembre 2013, Bus Azur change de nom et devient Palm Bus.

 

  • Tout au long de l’année, pensez également aux sites de covoiturage du département :

Otto et Co (pour le territoire de la CASA) ; Equipage 06 (pour tout le département) – Rappel, les bases de données des 2 sites ont été fusionnées fin 2010, afin d’offrir plus de choix aux conducteurs et passagers

A ce sujet, petit à petit dans le département, apparaissent des parking pour les covoitureurs. Par exemple, à :

Villeneuve Loubet ; Vence :Covoiturage Vence

 

  •  Les projets du département au niveau de la mobilité :

Afin de mieux circuler dans le département, des commues mettent en place des Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) ou Transport en Commun en Site Propre (TCSP). Exemples :

Le BHNS du réseau Sitp (Le Cannet, Cannes, Mandelieu la Napoule)

– Le TCSP avec le Bus-Tram reliant Antibes à Sophia Antipolis

La ville de Grasse prévoit son funiculaire

 

  • Villes inscrites à l’évènement européen, avec quelques unes de leurs actions :  

Le Cannet, Cannes, Mandelieu la Napoule  :

Ponctuellement :

– Une journée (18/09) avec un pass « billet à 1,50 € »
– Stands d’information
– Une journée sans voiture à Mandelieu-la Napoule (probablement dimanche 22 septembre)
– Lancement d’un site Internet de co-voiturage et d’auto-partage

En permanence :

– Aménagement d’une ligne Bus à Haut Niveau de Service avec voie en site propre (voir ci-dessus)
– Aménagement de nouvelles voies cyclables
– Aménagement de nouvelles zones de stationnement vélos
– Aménagement de nouveaux trottoirs

> Mandelieu La Napoule : Agenda de la semaine européenne de la mobilité

– Mercredi 18 septembre : Journée du transport public : information sur le bus à haut niveau de service (marché centre-ville) – Info vélo écoles : actions de sensibilisation envers le jeune public

– Jeudi 19 septembre : Journée du covoiturage : services de covoiturage et d’auto-partage en ligne
– Samedi 21 septembre : Journée de la mobilité : animations autour de la mobilité et des modes de déplacements doux (esplanade centre-ville)

 

  • Enfin, une très bonne initiative a été mise en place dès le 2 septembre 2013 : la création d’une ligne express entre Valbonne et la ZI de Carros.

Ligne  270 Express Valbonne-Carros

« La création de cette ligne publique s’inscrit dans le cadre du PDIE (le Plan de Déplacements Inter Entreprises de la ZI Carros – Le Broc), elle a été rendue possible grâce à la participation de nombreux acteurs tels que le Club des Entreprises de Carros – Le Broc (CAIPDV), la CCI NCA, les industriels de la ZI et via le co-financement du Conseil Général des Alpes Maritimes et de la Métropole Nice Côte d’Azur. »

Tous les détails ci-après : Communication Ligne Express 270 Valbonne – ZI Carros

 

Rappel du « site Internet qui connecte tous les transports en commun des Alpes-Maritimes », ainsi que les flottes de vélos en libre-service, les sites de covoiturage et d’auto-partage (clic sur logo) :Ceparou06

Prix moyen du ticket de bus en France

Voilà un article intéressant sur les prix des tickets de bus en France. Très variables d’une région à l’autre, voire d’une ville à l’autre…

Source : Nice Matin du 6 avr-2013. Prix du ticket de bus dans les plus grandes villes françaises

Bus jaune

La Métropole Nice Côte d’Azur a annoncé le 29 mars dernier, l’augmentation du titre de transport à l’unité. Le 3 mai 2013, fini le ticket solo à 1€ ! Il faudra désormais débourser 1€50 pour pouvoir monter dans un tramway ou un bus du réseau.

Selon Marie-Louise Douel, porte-parole des usagers, « une hausse aussi importante (50%) est inadmissible. » Ce ne sont pas les usagers qui diront le contraire. Les touristes ne devraient pas être perturbés, car, même à 1€50, Nice sera encore en dessous des tarifs parisiens, ou lyonnais. Mais les Niçois ne seront pas du même avis. Alors que le prix est encore d’un euro, les riverains se plaignent de la seule possibilité d’aller, pour une durée de 74 minutes. Impossible d’effectuer le retour, même s’il s’agit d’une course qui vous prendra dix minutes. »

Les autres prix ne subiront aucune modification, le carnet de dix tickets restera, lui à dix euros ; soit 1 euro le ticket !

Ticket Azur 1eur

La meilleure solution reste le paiement du fameux ticket solo, afin d’éviter l’amende de 45€ !

A 1,40 € à Toulon ; 1,60 € à Strasbourg ; 1,70 € à Paris…

Tour d’horizon du prix d’un ticket de transport en commun dans les plus grandes villes françaises :

Cliquez sur les icônes dans la carte ci-dessous pour afficher le prix :

Afficher Le prix des titres de transport à l’unité dans les Alpes-maritimes, et les 20 plus grandes villes de France sur une carte plus grande

  • Autre info sur le sujet : les bus de la Communauté d’Agglomération de la Riviera Française (CARF), également touchés par cette augmentation des tarifs (Article Nice Matin du 6 fév-2013) :

Un réajustement programmé des tarifs de la ligne d’azur devrait avoir des des conséquences sur le prix du ticket de bus de la Riviera française.

Le réseau des transports en commun de la communauté d’agglomérations de la Riviéra française (Carf) va connaître de profondes transformations dans les mois qui viennent.

La procédure est en cours pour la renouvellement de la délégation de service public. Et qui dit nouvelles exigences, dit facture plus salée. Les usagers seront surement davantage sollicités.

La Nouvelle Ligne Ferroviaire en PACA

Parce-que le projet de la « LGV PACA » est mort dans l’oeuf et ne s’appelle plus ainsi, le débat prend une autre direction avec la promotion de la « NLF » :

« Nouvelle Ligne Ferroviaire »

Dans ce cadre, la CCI Nice Côte d’Azur ainsi que d’autres acteurs du département des Alpes-Maritimes, se mobilisent autour de cette pétition :
« Mobilisation pour La Nouvelle Ligne Ferroviaire : Les Alpes-Maritimes réclament une solution efficace et durable aux problèmes de déplacements. » 
 Pétition_NLF CCI NCA
Pour un gain d’une heure entre Marseille et Nice : merci d’en prendre lecture, de signer cette pétition et de diffuser à votre entourage !  A ce jour du 14/02/2013, déjà 4 430 signatures !

Soyons les acteurs de demain !

 2013.02.01_Nouvelle Ligne Ferroviaire en Paca

Moyen de transport différent : le téléphérique

A la vue des complexités pour mettre en place un transport en commun compétent (un bus en site propre ou un tramway, par exemple), sans « défigurer » un paysage déjà complexe fourni de réseaux routiers, une des solutions de mode de transport alternatif, innovant, respectueux de l’environnement, tout en étant régulier, rapide et efficace, est peut -être la réalisation d’un téléphérique urbain ! Cela peut sembler utopique ou hors contexte ? Mais déjà des villes dans le monde l’ont réalisé* (voir en bas)… D’autres en France se posent des questions (Sophia Antipolis) ; et enfin, certains départements sont un peu plus avancés, comme avec le Val-de-Marne en expédition en Italie, pour voir concrètement celui de Bolzano.

Source : www.CG94.fr

Le Téléval, un téléphérique pour le Val-de-Marne

Vendredi 12 octobre 2012, les élus concernés par le projet ont visité le téléphérique urbain de Bolzano, en Italie.

Le projet se précise  

Le projet de téléphérique en Val-de-Marne a désormais un nom : « Le Téléval, un téléphérique pour le Val-de-Marne ».
Les études du Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF) se poursuivent et intègrent pleinement le Téléval, projet de téléphérique urbain entre Créteil et Villeneuve-Saint-Georges. La première phase des études du STIF a été validée par les élus ce lundi 8 octobre lors d’un comité de pilotage, organisé par le STIF.

Le Téléval, au service des habitants et des territoires  
Le Téléval sera efficace, régulier et durable. Intégralement électrique et silencieux, il préservera le cadre de vie des habitants. Quatre stations sont prévues : Le Bois Matar à Villeneuve-Saint-Georges, Emile Combes dans le haut de Limeil-Brévannes, Les Temps Durables à Limeil-Brévannes et Créteil – Pointe du Lac ; permettant des correspondances avec la ligne de métro 8, le nouveau 393, les lignes de bus K, 23, 117, J1-J2 et G1-G2. Des échanges avec la population pourront se tenir dès 2013 en vue d’une mise en service à l’horizon 2016-2018.

Le Téléval, seule réponse crédible aux fortes contraintes géographiques
Le transport par câble apparaît désormais comme la solution crédible et efficace pour répondre aux besoins de déplacements des habitants et salariés du secteur. Le téléphérique urbain est aussi rapide et offre une aussi grande capacité qu’un tramway. Pour désenclaver un territoire marqué par d’importantes coupures urbaines (grande ceinture ferroviaire, gare de triage, chantier combiné de Valenton, RN 406 et RD 60, entrepôts logistiques, lignes à haute tension, etc.), c’est le mode de transport le plus adapté.

Une délégation d’élus visite un téléphérique urbain
Vendredi 12 octobre, une délégation d’élus du Val-de-Marne et de la Région Île-de-France s’est rendue à Bolzano en Italie pour y étudier le téléphérique urbain, implanté depuis plusieurs décennies. Cette réalisation, intéressante car bien intégrée dans la ville, nourrira les réflexions autour du futur téléphérique urbain val-de-marnais.
Téléphérique de Bolzano (Italie), en images.

Présentation du Téléval au Val-de-Marne

Présents :

• Marc THIBERVILLE, Vice-Président du Conseil général du Val-de-Marne
• Pierre SERNE, Vice-Président du Conseil régional d’Ile-de-France, Vice-Président du STIF
• Serge LAGAUCHE, Vice-Président de la Communauté d’Agglomération Plaine Centrale du Val-de-Marne
• Sylvie ALTMAN, Maire de Villeneuve-Saint-Georges, Conseillère régionale d’Ile-de-France
• Joseph ROSSIGNOL, Maire de Limeil-Brévannes, Vice-Président du Conseil général du Val-de-Marne
• Patrick RATTER, Adjoint au Maire de Valenton

 

Téléphérique urbain à Coblence (Allemagne)
Téléphérique urbain à Coblence (Allemagne)

Autres exemples de téléphériques urbains dans le monde :

Articles sur le sujet :

Ouverture de l’enquête publique du Bus-Tram Antibes-Sophia

Aujourd’hui démarre l’enquête publique du « Bus Tram » d’Antibes-Sophia Antipolis et ce jusqu’au 17 janvier 2013, sur le site de la Communauté d’Agglomération Antibes Sophia Antipolis (CASA) :

« L’Enquête publique unique préalable à la déclaration d’utilité publique (DUP) du projet d’un transport en commun en site propre (TCSP) pour le « Bus Tram » et emportant la mise en compatibilité des plans locaux d’urbanisme (PLU) des communes d’Antibes et de Biot, se déroule du 6 décembre 2012 au 17 janvier 2013. »

Détails de l’Enquête publique Bus Tram Antibes Sophia_Du 06.12.2012 au 17.01.2013 et TSCP_Le choix de la performance

 

Dossier : projets en cours : BHNS & TCSP

Interview Radio France Bleu Azur : BHNS vs Tram

Ce matin, j’ai été interviewée sur Radio France Bleu Azur à Nice, en tant que Présidente de l’association TRAVISA (Travailler et Vivre à Sophia Antipolis qui vient de fêter ses 10 ans, voir article par ailleurs : « Semaine du Vélopolitain »), et en tant que représentante de l’association FNAUT PACA (Fédération Nationale des Associations des Usagers du Transport en PACA), afin d’apporter des points d’information entre la mise en place d’un Tramway, d’un BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) circulant sur sa propre voie de circulation (site propre), ou TCSP (Transport en Commun en Site Propre).

Des exemples concrets avec le Tram de Nice, la mise en place du  BHNS de Cannes – Le Cannet – Mandelieu – Magazine BHNS Ouest 06 Phase 2 – celui d’Antibes Sophia, appelé aussi « Bus Tram » – Dossier du projet Bus Tram Antibes Sophia – dont l‘enquête publique va démarrer dès le 6 décembre prochain jusqu’au17 janvier 2013, pour une mise en place prévue pour fin 2016, début 2017 ; afin de rendre Antibes à 15-20 minutes de la technopole aux heures de pointe.

» Un BHNS c’est quoi concrètement ? A Sophia, c’est un grand bus avec soufflet, d’une capacité de 120 personnes, avec des rotations toutes les 10 minutes en général ; des priorités aux carrefours et ronds-points ; sa propre voie de circulation ; une fluidité du trafic ; une autre  façon de se déplacer malin, sans stress et pour moins polluer la planète (tout dépend du système de transport choisi ensuite : diesel ou électrique ?).

» Quels sont les avantages d’un BHNS par rapport au Tram ? Le BHNS est beaucoup moins cher à l’achat et à court terme, plus rapide à mettre en place que le Tram.

» Quels sont les avantages d’un Tram ? Une emprise au sol plus réduite que le BHNS (moins de risque d’exproprier les propriétaires). Une meilleure rentabilité à long terme (A partir de 15-20 ans). La possibilité de rajouter des wagons si accroissement du nombre d’usagers à transporter ; meilleur type de transport pour les métropoles ou grandes zones urbaines.

» » Alors, que vaut-il mieux mettre en place ? Tout dépend du lieu, de la zone urbaine, des moyens financiers, de la vision à long terme ! Chaque cas est à analyser en profondeur et différemment.  A noter aussi, qu’il y a des subventions de l’état, des régions ou conseils généraux pour l’achat et la mise en place de tels transports en commun, mais pas de subventions pour leur exploitation ! …

Infos relatives du CERTU : Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques

 

Dès qu’il est disponible, je rajouterai le lien audio l’interview de ce matin ! A suivre …

Sophia : Transports en Commun

Depuis la rentrée de sept-2012, autant les Lignes d’Azur du CG06 que celles d’Envibus de la Communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis (CASA), ont dû augmenter leur capacité de transport. Effectivement, il y a eu depuis l’ouverture du Campus STIC de la zone de St Philippe à Sophia, mais aussi de plus en plus de nouveaux usagers des transport se joignent aux réguliers. En cause ? Vous le devinez déjà …l’augmentation du prix du carburant, moins de pouvoir d’achat …et il serait dommage de transférer tout son budget personnel dans ses déplacements domicile-travail ! Alors, si on a le choix et la possibilité, autant prendre un transport en commun ! Surtout qu’un des gros avantage des Alpes-Maritimes, est le billet unique : « Ticket Azur » à 1 € le trajet* ! Profitons des moyens à notre disposition ! … Laurence

Un point sur les réseaux de transport en commun des Alpes-Maritimes, avec la carte interactive du SYMITAM (Syndicat Mixte des Transports des A-M) sur le site : www.Céparou06.fr

 

 

 

* Rappel « Ticket Azur »Ce “Ticket Azur” permet d’emprunter successivement deux réseaux de transport, pour réaliser un voyage comprenant une correspondance entre l’une des lignes du réseau Lignes d’Azur du CG06 et l’une des lignes des réseaux suivants : Envibus (CASA), Communauté de la Riviera Française (CARF – Menton et sa région), Sillages (Grasse et sa région), Bus Varmer (Carros et sa région), Ligne d’Azur (Nice et sa région), Bus Azur (Cannes et sa région). Ce titre vous permet d’effectuer un voyage unique sur le réseaux dans un délai de 2h30 

 

Autre avantage, la « Carte Azur » avec les réseaux Lignes d’Azur, Envibus et la Compagnie des Autobus de Monaco : des trajets illimités en bus et en tramway, pour 1 € par jour dans les Alpes-Maritimes !

 

 

Augmentation de la capacité d’accueil des bus Envibus, dès la rentrée de sept-2012 :

Mise en place de véhicules en plus sur la 100 Express (Antibes-Sophia), pour des départs toutes les 10 minutes en heures de pointe et 20 minutes en journée (précédemment 15’ et 30’ en moyenne) => 18 départs en plus depuis septembre (livraison de 2 véhicules standards en avril 2012)

-> Bilan des 3 premières semaines :
Plusieurs départs de la ligne 100 Express affichent complets, malgré la mise en place de 2 véhicules plus grands (capacité 100 places au lieu de 70) et malgré un nombre de départs augmenté !

-> Solutions mises en place pour palier à cela :
Mise en place de 2 doublages matin et soir pour répondre à la demande. Répartition des charges dans les véhicules.

 

Article de WebTimeMedias, du 8 nov-2012 : Bus, la ligne Nice-Sophia renforcée

La liaison par bus Nice-Sophia Antipolis va être renforcée le matin et le soir. Le Conseil général a annoncé en effet qu’à compter du 12 novembre prochain la Ligne 230 va être renforcée de deux allers-retours supplémentaires chaque jour. Deux bus supplémentaires circuleront le matin et le soir :

  • Pour l’aller : à 7h00 et 7h40 au départ de Nice.
  • Pour le retour : à 17h10 et 18h10 au départ de Sophia.

Ce renforcement intervient suite à la forte augmentation de la fréquentation de la ligne 230 entre Nice et Sophia Antipolis depuis la rentrée scolaire. Un accroissement du, notamment à l’ouverture du campus SophiaTech dont les élèves sont logés à Nice. Actuellement, des pics à plus de 3 000 utilisateurs quotidiens sont relevés sur la ligne.