Envibus : Avec le même ticket, voyagez 3 fois moins longtemps…

Nice-Matin ACTUALITÉ – Antibes Lundi 11 juillet 2011
Le temps de validité des titres de transports n’est plus de 3 heures sur le réseau de la Casa. Mais seulement d’une heure. Les usagers grondent…
Avec le temps de correspondance réduit, il est désormais quasiment impossible de faire ses courses en ville avec un seul ticket quand on habite un peu loin. Photo Vincent Rossotti 

Avec le temps de correspondance réduit, il est désormais quasiment impossible de faire ses courses en ville avec un seul ticket quand on habite un peu loin.© Photo Vincent Rossotti

Elle a d’abord cru à un bug de l’oblitérateur. Car, pour Pascale, il n’y avait absolument aucune raison que son ticket de bus soit rejeté ce lundi. Depuis le temps qu’elle emprunte les transports en commun d’Antibes, elle connaît parfaitement les règles. Et sait bien qu’elle a trois heures devant elle pour faire ses courses dans le centre-ville avant de retourner à son domicile…

« C’est une augmentation qui ne dit pas son nom »

Et pourtant, Pascale n’a pas été victime d’une erreur de machine ce lundi. Son ticket n’était bel et bien plus valable. Car la réglementation a changé le 1er juillet. Exit les trois heures de correspondance. Désormais, et ce pour toute l’année, le temps de validité d’un ticket de transport du réseau Envibus (ticket à un euro et pass 10 voyages) est seulement d’une heure. Pour justifier ce changement la Casa argue d’une nécessaire uniformisation des réseaux du département : «Depuis 2004, nous avons mené une politique volontariste en matière de tarification en étant la première autorité organisatrice des transports à instaurer dans notre département le ticket à 1 euro, lance la direction de la communication. Dans le cadre du SYMITAM (Syndicat mixte de transport des Alpes-Maritimes 06), les réseaux de transport urbains du territoire des Alpes-Maritimes tendent à harmoniser leurs pratiques commerciales afin de rendre toujours plus lisible et cohérente l’offre de transport pour les usagers. Le passage de la durée de validité du titre unitaire de 3 h à 1 h s’inscrit dans cette démarche.»

Cependant, ces explications ne semblent pas convaincre grand monde du côté de la clientèle. « Cette nouvelle règle est une augmentation qui ne dit pas son nom, peste Michel, un usager. Pour moi qui habite à 25 minutes de bus de la vieille ville, il m’est désormais impossible de faire l’aller-retour avec un seul ticket. Du coup, l’addition a doublé. » Et Monique, qui habite chemin des Combes de confirmer, amère : « Avant, je pouvais faire un tour au marché provençal, aller à la Poste et reprendre le bus avec un euroMaintenant, c’est le double. Je trouve vraiment que c’est exagéré. Surtout que le système avait été pensé à l’origine pour encourager les déplacements en bus. Si les gens de la Casa veulent que l’on roule en voiture, ils ne peuvent pas mieux s’y prendre…

pcomet@nicematin.fr

Source : Pierre Comet  Nice-Matin