Vélo : une indemnité kilométrique pour les déplacements domicile-travail ?

En écho à mon article du 26 janv, pour développer l’usage du vélo en France … avantage qu’ont déjà mis en place nos amis belges, depuis 1998 ! Et toujours d’actualité en 2012 ! Veuillez cliquer sur les années pour lire les détails… Le gouvernement français a de bonnes sources d’inspiration, avec cela ! 😉 Ne croyez-vous pas ?…Laurence

Source : LeParisien.fr, publié le 26.01.2012
Les Français utilisent peu le vélo dans leurs déplacements quotidiens

Les Français utilisent peu le vélo dans leurs déplacements quotidiens
 

Thierry Mariani, ministre des Transports, dévoilera  jeudi 26 janvier 2012, son plan national pour le développement du vélo dans le cadre des premières rencontres nationales dédiées à ce mode de transport. Parmi les mesures phares souhaitées figure la création d’une indemnité kilométrique pour les déplacements domicile-travail, détaille-t-il dans un entretien accordé à Metro, ce jeudi.

Le projet présenté vise à inciter à la pratique du cyclisme pour les déplacements quotidiens.

L’indemnité versée aux salariés qui préféreraient pédaler pour se rendre à leur travail plutôt que de prendre les transports en commun ou la voiture pourrait s’inspirer de « ce qui existe en Belgique« . « Le système serait financé par les entreprises et défiscalisé« , avance Thierry Mariani.

Parmi les autres mesures dévoilées ce jeudi, le ministre assure travailler sur « des pistes pour faciliter la circulation, comme le code de la rue, avec possibilité de tourner à droite même quand le feu est rouge« .

Selon lui, les Français rechignent encore à enfourcher leur vélo pour se déplacer quotidiennement car ils craignent les vols. « Pour lutter contre le vol et le recel, on souhaite encourger le marquage des vélos, avec le système Bicycode« , affirme-t-il.

Aujourd’hui, plus de la moitié des déplacements quotidiens font moins de 3 km, mais seuls 3% d’entre eux sont réalisés à vélo.

Selon le ministère des Transports, le vélo permet d’économiser en France 5,6 milliards d’euros de dépenses de santé. Bon pour le coeur, sa pratique est aussi bénéficiable à l’environnement, car elle aide à réduire les émissions de CO2. « Si chaque Européen pédalait 2,6 km par jour, les émissions de CO2 dans les transports seraient réduites de 15%« , note le ministère.

Sur le même sujet :

3 pensées sur “Vélo : une indemnité kilométrique pour les déplacements domicile-travail ?”

  1. Et voilà la réaction de nos amis belges, face à cette mise en place…en prévision !
    Ce jour sur le site de : http://www.gracq.be/NEWS-2012-02/PlanVeloFrancais

    Politique : « La France se dote enfin d’un plan national vélo »

    Alors que pas mal de pays européens ont déjà un plan vélo (la Belgique n’est pas en reste avec ses plans vélo régionaux), la France franchit à son tour le pas en se dotant ce 26 janvier d’un premier plan vélo national. Bien que diversement apprécié dans l’Hexagone, c’est un premier pas important.

    Contrairement à beaucoup d’autres plans nationaux, ce plan-ci n’est pas l’oeuvre d’un ministre mais d’un groupe de travail mené par un député de l’assemblée nationale, Philippe Goujon, entouré d’un panel assez recommandable d’experts. Ceci explique le caractère moins “directement exécutable” d’une partie des mesures, puisqu’elles se retrouvent sous la forme de simples propositions au pouvoir exécutif.

    Parmi les mesures phares du plan, on retiendra :

    – un objectif ambitieux de 12% des déplacements à vélo en 2020
    – faire de la France la première destination “vélotouristique” en Europe
    – faire de la vélo-éducation à large échelle (pour tous, enfants et adultes)
    – marquer tous les vélos “à la source” (mesure anti-vol)
    – développer le stationnement vélo dans l’habitat collectif (obligations et incitations)
    – réaliser le schéma national des véloroutes et voies vertes
    – mettre en place une indemnité vélo pour les trajets domicile/travail

    Les critiques du Club des Villes et Territoires Cyclables français ne portent pas tant sur la plan lui-même, que sur les mesures concrètes que compte prendre le ministre des Transports, Thierry Mariani, présent au lancement du plan.

    Si le ministre appuie la mise en ouvre du tourne-à-droite au feu rouge, s’il porte bien le budget de réalisation des chaînons manquants des voies vertes de 3 à 4,5 millions d’euros, s’il a bien approuvé un arrêté fixant à 1,5m2 par appartement la surface obligatoire des locaux à vélos dans les immeubles neufs, c’est encore bien timide aux yeux du Club.

    L’indemnité kilométrique pour les déplacements domicile/travail est toujours “à l’étude”, de même que les locaux à vélos dans les immeubles de bureaux. Le financement des voies vertes repose quant à lui encore largement sur les pouvoirs locaux. Et, si les trains régionaux prennent bien les vélos, la plupart des TGV les ignorent.

    Pourtant on a bien senti ce 26 janvier à Paris un frémissement sur la prise en compte au niveau national du vélo en tant que mode de déplacement. La France souhaite d’ailleurs que le réseau cyclable transnational soit financé par l’Europe au même titre que les autres infrastructures de transport, ce en quoi elle nous rejoint pleinement !

    Luc Goffinet

  2. Bonjour, Je me permet de venir vers vous , car je souhaiterai faire une demande à mon employeur afin de bénéficier de l’indemnité trajet vélo.

    Je recherche sur le net des exemples de lettres mais je ne trouve rien. Je voulais savoir si vous n’auriez pas une lettre type à me faire parvenir.

    Merci d’avance.

    Cordialement.

    Jean-François

    1. Bonjour Jean-François,
      J’avais bien lu votre message le 19/04 et depuis entre 2 dossiers brûlants, j’essayais de trouver une réponse !
      Le fait est qu’en France et pour le moment, on ne trouve pas si facilement de tel modèle de lettre !

      Mais aujourd’hui, je suis tombée sur ce lien : http://www.ville.namur.be/news.asp?idLayout=53&cid=2754&lcid=109
      Namur (Belgique) : Une prime offerte à l’achat d’un vélo électrique – 25/04/2012
      => Le montant de la prime correspond à 25 % du montant de la facture d’achat et est de maximum 250,00 euros. Le règlement et le formulaire de demande ci-après :
      http://www.ville.namur.be/files/files/MOBILITE/Velo/Prime_VE1.pdf

      Autre possibilité de recherche, via le site de l’association de l’AVEM (Association de promotion et d’information sur les véhicules électriques et hybrides).
      Sur la page : Vélo électrique – Les aides financières à l’achat en France : http://www.avem.fr/index.php?page=vae_faq&type=aides
      Depuis déjà plusieurs années, il n’y a plus d’aide nationale à l’acquisition d’un vélo à assistance électrique.
      Néanmoins, certaines collectivités locales ont mis en place un système d’aide à l’acquisition pour les habitants désireux de s’équiper à moindre frais.

      Tout dépend du lieu de votre habitation, Jean-François ? Peut-être vous pouvez demander de l’aide via votre collectivité territoriale ? Voir la carte ci-dessus.
      J’ai demandé par ailleurs à un de mes contacts, s’il n’avait pas ce modèle de lettre. Je reviens vers vous dès que j’en sais plus.
      Merci de votre courrier en tous les cas.
      Cordialement,
      Laurence

Les commentaires sont fermés.