Belfort innove avec la mobilité !

Un coin de France bien ancré dans ses racines qui ose l’innovation de la mobilité !? Voyons voir cela de plus près 😉 … Laurence

Source : Julien de Labaca – un facilitateur de mobilité :), le 28 avr 2012
Le territoire de Belfort innove dans le domaine de la mobilité ! Les mots d’ordre de la démarche lancée par le Président de l’autorité organisatrice du réseau de transports (SMTC90), Christian Proust, pourraient se résumer aux termes suivants : pragmatisme, simplicité et service. Le facilitateur de mobilité s’était déjà intéressé à plusieurs start-up, mais jamais encore à une collectivité. Pour cette première, voici un article spécial complété d’une double interview, celle du Président du SMTC90 et celle de son directeur…
« Investir intelligemment c’est économiser »… cette phrase pourrait résumer la ligne directrice suivie par le Syndicat de Transports du Territoire de Belfort (SmTC 90). Cette ligne directrice s’est illustrée par un ensemble de mesures que peu de territoires ont osé jusqu’à présent. Tout d’abord le retour à un mode de gestion en régie directe, afin de « s’inscrire dans un état d’esprit qui cherche à créer une dynamique continue de changement avec une recherche d’économie » (C. Proust).
Par ailleurs, le choix modal du BHNS plutôt que du tramway, beaucoup plus couteux en investissement. La performance du réseau enfin, et ce grâce à plusieurs choix éclairés : motorisation GPL, voies en site propre, priorisation des véhicules, gestion optimisée via le SAE… .

« Se mettre à la place de l’usager » (M. Rovigo). C’est un des autres grands axes de réflexion des dirigeants du réseau. En effet, quand la plupart des réseaux pensent « tuyaux », Belfort a mené dès le début de son projet, une véritable politique publique centrée sur l’usager et le citoyen. Un « contrat de mobilité » s’est interrogé dès 2004 sur lien entre les usages de la mobilité et les grands enjeux de société ; la concertation s’est faite au « porte à porte » ; la politique d’amélioration des transports collectifs ne s’est pas réalisée contre l’automobile, mais dans un réel esprit de meilleure répartition et intégration (zones de pertinence).
« Communiquer ! ». La communication a « une place essentielle dans le dispositif » (C. Proust). L’ensemble des supports classiques ont été utilisés pour promouvoir la politique publique de mobilité, mais il faut reconnaître au Syndicat des idées particulièrement intéressantes, notamment sur le web : blog d’information, site internet très ergonomique, plébiscite des outils mobiles et plus récemment publicité « créative »(http://my-o.fr/).
Par ailleurs, l’uniformisation de la communication via une seule marque pour les réseaux urbains et interurbains est également un véritable plus, proposant une offre claire et lisible.
« Une approche de service plutôt que d’ingénieur » (C. Rovigo). L’offre Optymo (le nom du réseau de transport en commun du Territoire de Belfort) s’articule autour d’un grand principe : une offre claire et lisible. Cela se traduit par la généralisation du cadencement, une marque unique pour l’ensemble des offres et un seul titre de transport. L’objectif est de faciliter les usages pour tous les citoyens.
« L’innovation nous apparue incontournable » évoque le Président du SMTC90 (Le Syndicat Mixte des Transports en Commun (SMTC) est l’Autorité Organisatrice des Transports (A.O.T) du Territoire de Belfort 90). La totalité du parc de matériel roulant fonctionnant au GPL (« et nous suivons de près également ce que propose le marché des véhicules hybrides et électriques » poursuit M. Rovigo), pass unique « Optymo », post-paiement, paiement par SMS, information en temps réel… autant de systèmes qui placent le réseau de Belfort dans une excellente position en termes d’innovations techniques et technologiques, le tout dans une logique « d’expérimentations, qui lorsqu’elles sont réussies peuvent conduire à la généralisation de politiques publiques innovantes » (C.Proust).
L’ensemble de ces démarches mérite vraiment d’être suivies car elles peuvent servir d’exemple aux autres collectivités souhaitant promouvoir une mobilité durable sur leur territoire. C’est d’ailleurs une véritable volonté pour le SMTC90 qui multiplie les communications au sujet d’Optymo et Optymo II. La lecture de l’ouvrage sorti très récemment « Transports publics, une révolution douce » en est un excellent exemple.
Pour suivre l’ensemble de la démarche et trouver une information plus exhaustive, je ne peux que vous conseiller la lecture des interviews de Christian Proust (Pr) / Marc Rovigo (Dr) et les sites Smtc90Optymo.fret http://my-o.fr/
Julien de LabacaChargé d’études mobilité Blogueur Mobilité Twitteur : @juliendelabaca View all posts by juliendelabaca →