Prix moyen du ticket de bus en France

Voilà un article intéressant sur les prix des tickets de bus en France. Très variables d’une région à l’autre, voire d’une ville à l’autre…

Source : Nice Matin du 6 avr-2013. Prix du ticket de bus dans les plus grandes villes françaises

Bus jaune

La Métropole Nice Côte d’Azur a annoncé le 29 mars dernier, l’augmentation du titre de transport à l’unité. Le 3 mai 2013, fini le ticket solo à 1€ ! Il faudra désormais débourser 1€50 pour pouvoir monter dans un tramway ou un bus du réseau.

Selon Marie-Louise Douel, porte-parole des usagers, « une hausse aussi importante (50%) est inadmissible. » Ce ne sont pas les usagers qui diront le contraire. Les touristes ne devraient pas être perturbés, car, même à 1€50, Nice sera encore en dessous des tarifs parisiens, ou lyonnais. Mais les Niçois ne seront pas du même avis. Alors que le prix est encore d’un euro, les riverains se plaignent de la seule possibilité d’aller, pour une durée de 74 minutes. Impossible d’effectuer le retour, même s’il s’agit d’une course qui vous prendra dix minutes. »

Les autres prix ne subiront aucune modification, le carnet de dix tickets restera, lui à dix euros ; soit 1 euro le ticket !

Ticket Azur 1eur

La meilleure solution reste le paiement du fameux ticket solo, afin d’éviter l’amende de 45€ !

A 1,40 € à Toulon ; 1,60 € à Strasbourg ; 1,70 € à Paris…

Tour d’horizon du prix d’un ticket de transport en commun dans les plus grandes villes françaises :

Cliquez sur les icônes dans la carte ci-dessous pour afficher le prix :

Afficher Le prix des titres de transport à l’unité dans les Alpes-maritimes, et les 20 plus grandes villes de France sur une carte plus grande

  • Autre info sur le sujet : les bus de la Communauté d’Agglomération de la Riviera Française (CARF), également touchés par cette augmentation des tarifs (Article Nice Matin du 6 fév-2013) :

Un réajustement programmé des tarifs de la ligne d’azur devrait avoir des des conséquences sur le prix du ticket de bus de la Riviera française.

Le réseau des transports en commun de la communauté d’agglomérations de la Riviéra française (Carf) va connaître de profondes transformations dans les mois qui viennent.

La procédure est en cours pour la renouvellement de la délégation de service public. Et qui dit nouvelles exigences, dit facture plus salée. Les usagers seront surement davantage sollicités.