Salon EVER 2014, à Monaco

Le Salon EVER de Monaco édition 2014 vient de refermer ses portes. Qu’en retiendrons-nous ?

EVER MC 2014_logo00-168x168

Trois jours intensifs autour des tables rondes (une dizaine d’intervenants pour chaque session), des conférences scientifiques, des rencontres jeunesse et développement durable, entourés du village du développement durable et de ses exposants.

Trois jours riches de partages et de rencontres, avec un focus particulier ici, sur les 2 tables rondes suivantes :

>> Le 25 mars : « Villes intelligentes et énergie (ou les smart cities) » ; axée autour de trois parties :

Partie 1

  • Efficacité énergétique dans les bâtiments
  • Nouveautés des matériaux et des technologies pour des bâtiments efficaces en énergie / Nouvelle techniques de l’information / Bâtiments zéro énergie à faible stockage d’énergie

Partie 2

  • Réseaux de fourniture d’énergie
  • Unités de production virtuelles / Réseaux thermiques intelligents / Réseaux électriques intelligents

Partie 3

  • Mobilité et transports
  • Mobilité électrique et adaptation de la demande d’énergie de recharge à l’offre d’énergie renouvelable / Système et services de transport coopératifs intelligents / Multi-modalité transparente pour les utilisateurs

Un déroulé en images

 

>> Et celle du 26 mars du réseau international des « Ladies in Mobility » (LIM) (organisé par l’IMEDD) pour sa 2ème édition : « La mobilité électrique dans les smart cities «  – (Rappel du programme de la 1ère édition et article précédent)

Le concept de la Conférence LIM est de développer et entretenir un lien unique et transfrontalier (Monaco et International), capable d’impulser un message fort et engagé sur la nécessité des activités de mobilité durable et d’énergies renouvelables, comme des moyens de décarboner les villes et les territoires.

Ladies in mobility MC-FR

 

Le programme 2014 des LIM :

  1. Le début de matinée fut consacré à l’expérience de l’implémentation de la mobilité électrique dans les Smart Cities
  2. La fin de matinée a abordé une étude internationale réalisée par l’IMEDD sur les démarches des Smart Cities et les opportunités d’une fédération sociétale
  3. L’après-midi fut dédié aux solutions de mobilité électrique dans les villes (cité, populations et entreprises)

En savoir + sur les Ladies in Mobility :

Europe en 2012 : plus de ventes de vélos que de nouvelles voitures

Le constat est là : dans presque tous les pays européens, il se vend plus de vélos que de nouvelles voitures ! Voir les graphes, ils parlent d’eux-mêmes … 

 Pour la traduction, vous pouvez utiliser Google Traduction

In Almost Every European Country, Bikes Are Outselling New Cars

by Krishnadev CALAMUR – 

A mechanic repairs bike at Calmera bike shop in Madrid_Sept.2013

We know that Europeans love their bicycles — think Amsterdam or Paris. Denmark even has highways specifically for cyclists.

Indeed, earlier this month, NPR’s Lauren Frayer reported that Spain, which has long had a love affair with cars, is embracing the bicycle: For the first time on record, Lauren noted, bicycles outsold cars in the country.

But it’s becoming a Continent-wide phenomenon. More bikes were sold in Italy than cars — for the first time since World War II.

This prompted us to look at the figures across the 27 member states of the European Union for both cars and bicycles. New-car registrations for Cyprus and Malta weren’t available, so we took them out of the comparison.

Here’s what we found: Bicycle sales outpaced new-car sales last year in every one of those countries, except Belgium and Luxembourg. The top five countries by bicycle sales can be seen in the top chart.

We decided to delve a little deeper into the figures and see which of these countries had the highest rates of bicycle-to-car ownership. Those states can be seen in the second chart.

New passenger car and bicycles sales Europ 2012Where bikes outsold cars the most in Europ 2012

So, what explains the numbers?

Parts of the data can be explained by the slump in car sales across Europe. Car sales reached a 20-year low earlier this year. More recent figures showed they were recovering.

This decline coincided with the worldwide recession, which hit European economies particularly hard, though there are signs they may be recovering).

The U.S. has fared much better. Last month, car sales jumped to pre-recession levels. But U.S. automakers face another problem: Millennials aren’t interested in buying cars. Bike sales, on the other hand, are solid.

Let’s do it Sophia (suite)

Pour une meilleure efficacité, l’association Travisa a décidé de concentrer l’action sur 2 jours, et un changement d’agenda a lieu, (par rapport à mon article du 21 juillet dernier) : l’action Let’s do it Sophia se déroulera :

  • Le jeudi 12 septembre 2013 (pendant la pause déjeuner) : RDV à 12h00, sur le parking du nouveau Dojo municipal de Sophia Antipolis (Valbonne)
  • Le dimanche 15 septembre 2013 : RDV à 10h00, sur le parking de la Source, au Parc des Bouillides à Sophia Antipolis (prévoir un pique-nique pour la suite)
Clic sur l’affiche pour accéder au site de Travisa

Affiche Sophia

 

Pour tout renseignement, merci de contacter Stéphane au : 06.60.62.45.89

 

Let’s do it Sophia!

« Let’s do it » est un mouvement parti d’Estonie qui a pour objectif d’organiser une grande journée de ramassage annuel de déchets abandonnés dans la nature, sur tout le territoire, avec à l’origine le World Clean Up  ! « Let’s dot it »  fait partie des actions pour réduire ces vortex de déchets qui se regroupent par masse aux 4 coins du globe, dont notamment, le 7ème continent

La branche française de l’ONG internationale de « Let’s do it » a été créée par l’association : Les Mains Vertes,  installée à Levallois depuis 2008. Elle fait donc partie d’un réseau présent dans une centaine de pays maintenant, avec 300 millions de personnes pour collecter 100 millions de tonnes de déchets de la planète, en un jour !

L’opération française de « Let’s Do It » est prévue le dimanche 15 septembre 2013.

Let's Do It France

En Région PACA, c’est l’association Travisa (Travailler et Vivre à Sophia Antipolis) qui coordonne les actions régionales et a décidé d’étendre la journée sur la semaine :

Du lundi 9 au dimanche 15 sept-2013 : la 1ère Sophia Clean Up Week !

En partenariat avec Envinet (de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis)

Une page Facebook pour rassembler les actions et informations au niveau des Alpes-Maritimes.

Pourquoi cette opération sur la technopole de Sophia Antipolis ?

Nous aimons tous le parc de Sophia et son aspect naturel, et constatons tous les jours que de plus en plus de déchets le souillent et polluent ses rivières.

Ainsi l’association Travisa a choisi de participer à l’opération World Clean Up 2013 organisée par Let’s Do It, mouvement éco-citoyen mondial dont Stéphane Nedonsel, membre actif de Travisa, est le coordinateur pour la région PACA. En pratique, comment cela va-t-il se passer ?

L’opération se déroule en 2 temps :

  • Avant la Sophia Clean Up Week, donc dès à présent : cartographie participative des macro-déchets ou regroupement de déchets sur Sophia Antipolis à l’aide de l’application de géolocalisation développée par Let’s Do It, téléchargeable sur smartphones (voir instructions ci-dessous).
  • Durant la Sophia Clean Up Week, du lundi 9 au dimanche 15 septembre 2013 : TRAVISA invite tous les habitants, actifs et étudiants à venir ramasser les déchets précédemment géolocalisés et à nettoyer les alentours.
    Après avoir été regroupés, ces déchets seront évacués par les services d’Envinet, vers les déchetteries les plus proches.

Pour rendre sa beauté naturelle au parc de Sophia Antipolis, l’association Travisa fait appel à toutes les bonnes volontés.

  •  Aidez-nous à géolocaliser un maximum de zones polluées par des déchets !

Pour cela :

*Téléchargez gratuitement l’application sur l’iTunes Appstore en indiquant « Let’s do it world » ou sur Android Market

Ou bien :

Rendez-vous sur le site Let’s Do It France, cliquez sur Voir la carte et zoomez sur la zone qui vous intéresse :

Il vous reste ensuite à localiser le plus précisément possible sur la carte les déchets que vous avez découverts, lors de vos déplacements ou promenades et idéalement de les prendre en photo et de la charger sur la carte.

Rejoignez-nous pour la Sophia Clean Up Week du 9 au 15 septembre, de 12h à 14h les jours de la semaine et de 10h à 12h le dimanche 15. Pour nous aider à organiser cette semaine, veuillez vous inscrire ICI.

[retweet]

Contact : Stéphane Nedonsel, Coordonnateur PACA de « Let’s Do It », membre actif de l’association Travisa : snedonsel(at)free.fr

* Démonstration (en anglais) pour télécharger l’application sur Smartphone :

20è Congrès du Club des Villes et Territoires Cyclables à Nice et marquage vélos

Le Club des Villes et Territoires Cyclables (CVTC) organise son 20ème congrès international du 29 au 31/05/2013 inclus, au Palais des congrès à l’Acropolis à Nice.

20è Congrès à Nice

 

Le Club des villes et territoires cyclable, créé en 1989 par 10 villes pionnières, rassemble aujourd’hui plus de 1100 collectivités territoriales : communes, agglomérations, départements, régions, représentant 42 millions d’habitants.
Force de propositions, il est un acteur majeur en matière de promotion de l’usage du vélo et des modes actifs et de politiques d’aménagement urbain. Il participe à tous les grands débats, en France et à l’étranger, pour un meilleur partage de la rue, pour l’aménagement de zones apaisées, pour la sécurité des cyclistes et des piétons et pour encourager la mobilité durable. La suite ici … 

Pour cette 20ème édition, le CVTC se pose sur la Métropole niçoise, durant 3 jours ; sur le thème : « Le vélo, inventons la vie qui va avec ! »

Le programme en détail

 

Le jeudi 30 mai 2013, la FUB (Fédération nationale des Usagers de la Bicyclette) propose l’opération Bicycode des vélos pour tous, gratuit, de 12h00 à 14h00  et de 17h00 à 19h00, devant le Palais Nice-Acropolis ! 

Bicycode

Un événement grand public :
Le Bicycode est un système de marquage de vélos par gravage de numéros uniques et standardisé au niveau national. Il permet la restitution des vélos à leurs propriétaires en cas de vol. Il repose sur une base de données sécurisée, gérée par la FUB, sur un réseau d’opérateurs locaux référencés et sur un partenariat avec les forces de l’ordre. Il permet de sécuriser les cyclistes pour les inciter à utiliser plus souvent le vélo dans les déplacements quotidiens, de lutter contre le vol, le recel et la revente illicite.

Pour en savoir plus sur le Bicycode  : www.bicycode.org


Le marquage de vélo par Fubicy-association

Retour en images sur la conférence des Ladies in Mobility

Après une journée très dense du vendredi 29 mars 2013, voilà les premières images et impressions, de la 1ère Conférence des « Ladies in Mobility ». L’équipe de l’agence Green Code faisant partie de ce comité de pilotage des « Ladies ».

Source : Ladies in mobility

Revivez la Conférence LADIES IN MOBILITY au fil du temps…

Le 29 mars 2013, l’IMEDD et ses partenaires proposaient à EVER MONACO 2013, la Conférence LADIES IN MOBILITY sur le thème de l’intégration d’une mobilité plus douce dans les villes. L’objectif de cette conférence était double : réunir des acteurs engagés au quotidien sur les questions de mobilité dans les villes et transmettre au plus grand nombre le contenu de cette conférence via Internet.

Retour en images en cliquant sur ce lien Espace vidéo-Conférence Ladies in mobility

LADIES IN MOBILITY, un vecteur d’information sur une mobilité plus responsable dans les villes.
Nous avons souhaité que notre entreprenariat avec la Conférence LADIES IN MOBILITY devienne un support de partage pour la mobilité douce. Ainsi, nous avons réuni des organisations institutionnelles, privées et associatives, en vue de proposer une vision objective et équilibrée aux participants.

Pour permettre au plus grand nombre de nous suivre, nous avons organisé un Live Tweet, le jour de l’événement, et nous nous sommes engagées à publier les vidéos et les supports des conférenciers au fil des mois.

Pourquoi une publication au fil du temps ?

La Conférence LADIES IN MOBILITY a été conçue dans le but de proposer en une journée dans le cadre d’EVER MONACO, une ligne méthodologique globale d’implémentation d’une mobilité plus responsable dans les villes, notamment au sein des organisations publiques et privées.
Le contenu a donc été dense, et plutôt que de surcharger notre communauté avec une publication massive, nous avons préféré l’étaler au fil du temps (tous les mois), de manière à permettre à tout un chacun de prendre du recul sur les informations abordées, l’idée, étant qu’à l’issue de la publication de l’ensemble des interventions, chacun puisse s’être construit une vision globale et juste, lui permettant de tirer des conclusions sur des actions à entreprendre, en termes d’implémentation d’une mobilité plus douce.

Nous vous invitons à découvrir les premières vidéos dans l’ESPACE VIDEOS DE LA CONFERENCE LADIES IN MOBILITY.
Ce mois-ci, il s’agit des interventions suivantes :

Ouverture de la Conférence LADIES IN MOBILITY, par Virginie Lelarge, Fondatrice de l’IMEDD, Directrice d’études et de projets sociétaux.
Espace vidéos
Panorama des thèmes abordés, pour intégrer la mobilité durable dans des villes intelligentes, par Laurence Briffa, Fondatrice de l’Agence Green Code, Coordinatrice en mobilité durable.
Espace vidéos

 

 

 

 

 

Découvrez les partenaires des « Ladies in mobility »

Ces organisations font partie de leur écosystème au service d’une mobilité plus responsable dans les villes. Vous pouvez découvrir leur présentation, à partir de cette page.

Retrouvez tous les articles des « Ladies in mobility »

« Ladies in mobility ! » : L’IMEDD lance un appel international aux femmes en faveur de la mobilité douce

Si vous ne les connaissiez pas encore, voici les nouveaux visages de la Mobilité durable. L’Institut Méditerranéen d’Etudes et du Développement Durable  vient de  dévoiler le nouveau visuel de sa campagne « On the Move ! From Monaco to the World !  » élaboré par l’agence Looping Communication. « Ladies in mobility » (Les femmes dans la mobilité), plus qu’une campagne de communication, est un appel, un hommage rendu à celles qui déjà, se mobilisent pour que nos déplacements soient étudiés, repensés, et que des solutions alternatives émergent : les femmes !

S’appuyant sur le rôle pluriel de la femme,  l’IMEDD souhaite valoriser celles qui, majoritairement aujourd’hui encore, jouent un rôle prescripteur de bonnes pratiques en matière de respect de l’environnement auprès des générations futures dans le foyer, et dont l’activité professionnelle et extra-professionnelle intense a un impact significatif sur les problématiques de déplacement et d’organisation du travail.

Engagées dans l’éducation à la mobilité verte, le conseil aux entreprises, l’étude ou la communication, Virginie Lelarge, Julie Lelarge, Emmanuelle Morelle et Laurence Briffa rassemblent les compétences nécessaires à un avenir de la mobilité, plus responsables.

Partenaire du Forum GREEN CODE  sur la Mobilité Durable, la société monégasque entend donner une dimension internationale et féminine à son engagement, celui de l’association GREEN CODE Event,  organisatrice de l’évènement, présidée par Anne-Marie Loquen, et celui de l’agence GREEN CODE en Mobilité Durable en cours de création.

Tout savoir sur la campagne

 

Semaine Européenne de la Mobilité

On en parle depuis une bonne dizaine d’années déjà, dans toute l’Europe, mais quelle est son historique ?

A l’origine, cette semaine fut lancée par la mise en place d’une « Journée sans voiture » (le 22 septembre), afin de sensibiliser les villes européennes à l’environnement. Mais les premiers essais de cette journée sans voiture, furent lancés dès 1956…avec la crise de Suez, et pour économiser le carburant. De 1956 à 1996, des essais de « Dimanche sans voiture » furent testés en Europe, par exemple : en Belgique ou à Bordeaux, où c’est une fois par mois sauf en août ; voire d’autres initiatives comme à Toulouse !). En France, ce fut La Rochelle qui fut pionnière dès 1997. L ‘initiative fut  lancée à échelle européenne en 1998, inscrite dans une « Semaine de la Mobilité »  qui présente une thématique différente chaque année.

Thématique de la « Semaine européenne de la Mobilité » en 2012 : « Faites la combinaison appropriée » :

L’initiative : « Une journée en ville sans ma voiture » du 22 septembre 1998 a été appréciée de 84 % de Français et 81 % ont souhaité la voir se renouveler et même s’étendre à toutes les villes en 1999. Le bruit a diminué de 50 % ce jour et la pollution de 40 à 50 %. Ces résultats n’ont cependant été publiés que le 12 janvier suivant. Un autre sondage révèle que 64 % des Français jugent que la circulation en ville n’est que « peu » ou « pas du tout supportable »

La « Semaine européenne de la mobilité » est une campagne annuelle sur la mobilité urbaine durable, organisée avec le soutien politique et financier des directions générales de l’environnement et des transports de la Commission européenne. L’objectif de la campagne, qui se déroule 16 au 22 septembre chaque année (quelques soient les jours de la semaine), est d’encourager les autorités locales européennes à présenter et à promouvoir des mesures de transport durable et d’inviter leurs citoyens à expérimenter des alternatives à la voiture en solo.

La semaine se termine le 22 septembre par « La journée en ville sans ma voiture », évènement, qui existe depuis 2000 et voit la participation grandissante des villes,  mettant en avant un ou plusieurs modes de déplacement, soit uniquement pour les piétons, les cyclistes et/ou bien les transports publics, durant toute la journée.

Depuis son introduction en 2002, l’impact de la « Semaine européenne de la mobilité » n’a cessé de croître, tant à travers l’Europe que dans le monde. En 2010, un nombre record de 2268 villes, représentant environ 227 millions citoyens, officiellement enregistrés pour la campagne. Un total de 7 506 mesures permanentes ont été mises en œuvre, en se concentrant sur les infrastructures pour le vélo et la marche, la modération de la circulation, l’amélioration de l’accessibilité des transports et de sensibilisation des comportements de déplacements durables.

La campagne représente une opportunité pour les villes participantes, afin de démontrer l’importance de la mobilité urbaine durable. C’est également une chance unique pour les autorités locales de tester leurs politiques de transport et de les présenter aux citoyens. Ces dernières années, la campagne s’est étendue au-delà de l’Europe à des pays comme le Japon, Taiwan, le Brésil, la Colombie et l’Equateur !

Dans son Plan d’action 2009 sur la mobilité urbaine, la Commission européenne a qualifié la « Semaine européenne de la mobilité « comme une campagne qui  « joue un rôle important dans la création d’une nouvelle culture de la mobilité urbaine« .

 

A ce jour et dans le monde, 679 villes enregistrées comme participant à la « Semaine Européenne de la Mobilité » 2012, dont 12 en France et le record est en Espagne avec 282 villes !

Bologne (Italie) remporte le Prix de la Semaine européenne de mobilité 2011

En déclinaison : Journée du Transport Public en France, le 19 septembre 2012 – Info Objectif Transport Public –

Le saviez-vous ? Un bus peut transporter l’équivalent de 40 à 50 voitures. Un tramway peut contenir 240 personnes, soit 3 bus ou 177 voitures.

 L’ADEME recommande : La Journée du Transport Public 2012

 

Sources : Wikipédia ; European Mobility Week ; Do the Right Mix ; European Union

L’Espagne planche sur une loi obligeant le port du casque à vélo

Comme l’Australie il y a quelques années, c’est au tour de l’Espagne de penser à imposer le port du casque pour l’usage du vélo. Comme tous les cyclistes qui se reconnaîtront, ceci n’est peut-être pas la meilleure solution pour développer la bicyclette comme mode de transport…Laurence

A ce titre, une pétition en ligne contre cette mise en place.

Source : Fédération Européenne du Cyclisme (ECF: European Cyclists’ Federation) – Le 27/07/2012

Le gouvernement espagnol cherche à mettre en œuvre une législation pour le port du casque obligatoire. Cela pourrait avoir des conséquences désastreuses pour le cyclisme et aussi pour l’Espagne, avec le succès des plans d’actionnariat du vélo, explique Ceri Woolsgrove (Chargé de mission pour la sécurité routière de l’ECF, et des questions techniques).

 

La Direction générale de la sécurité routière espagnole introduit la législation du port du casque à vélo.

Ce serait un désastre pour le nombre croissant du cyclistes en Espagne, et par conséquent pour la sécurité de ces cyclistes. Il a été démontré de façon constante, que plus il y de cyclistes, meilleure est la sécurité pour chacun de ces cyclistes. Plusieurs études de cas pointent vers le fait que le port du casque réduit considérablement le nombre de cyclistes, et il peut y avoir un contre-résultat intuitif du fait de l’augmentation du risque pour les cyclistes.

 

Le Vélo espagnol basé à Séville préconise :  « Un Contramano: Asamblea Ciclista de Sevilla » :

« Tous les pays avec les plus hauts niveaux de l’utilisation du vélo ont les plus faibles risques par kilomètre parcouru (Pays-Bas, le Danemark, l’Allemagne …), ont choisi de créer les conditions routières plus sûres plutôt que de promouvoir le port du casque à vélo. En revanche, les pays où les casques de vélo sont obligatoires (Australie, Nouvelle-Zélande …), ces pays ont vu une diminution importante du nombre de cyclistes, avec seulement une petite goutte d’eau en rapport aux nombre de blessures graves à la tête. »

 

Santé publique : les bienfaits du cyclisme l’emportent sur les risques

Cette baisse de l’usage du cyclisme a également un effet sur la santé publique. Un chercheur a montré récemment, que même avec une petite baisse de l’usage du vélo de 1-2% en raison de la législation du port obligatoire du casque, cela conduirait à un « désavantage »  au niveau global de la santé,  même en tenant compte de la diminution de blessures à la tête.

Il aura également un impact énorme sur la floraison des politiques publiques des flottes de vélos en libre-service en Espagne. Ces politiques sont très allergiques à tout type de législation sur le port des casques, et les déchets de tous les investissements et le bon travail qui va dans leur création. À l’heure actuelle il y a environ 74 politiques publiques de partage de flotte vélos en libre-service en Espagne, à la fois petites et grandes. L’expérience de partout dans le monde montre que la législation obligatoire du port du casque de vélo a un effet désastreux sur l’usage du vélo.

 

4.86 milliards d’€uros de perte pour l’économie !

Et n’oublions pas tous les cyclotouristes qui vont en Espagne chaque année en vacances. Ils ne voudront pas porter de casques et en conséquence pourraient oublier d’apporter leur porte-monnaie ! N’oublions pas que le tourisme à vélo en Espagne est une valeur estimée à €4.86 milliards par an.

Partenariat entre GREEN CODE et l’IMEDD : des femmes engagées pour une Mobilité Durable

A l’occasion de l’ouverture des inscriptions pour le 1er Forum GREEN CODE sur la Mobilité Durable, l’Institut Méditérranéen d’Etudes et du Développement Durable (IMEDD) et le groupe GREEN CODE annoncent un partenariat afin de promouvoir, étudier et accompagner un changement de pratiques concernant les déplacements liés au travail au sein des organisations. Compétences complémentaires et engagement au féminin :  une affaire qui roule ! 

A l’initiative de ce rapprochement, Laurence Briffa, protagoniste du Plan de Déplacement Inter Entreprise (PDIE) de Sophia Antipolis en 2008 aujourd’hui en création d’une entreprise conseil en mobilité durable au service des organisations publiques et privées.

Deuxième partie prenante de ce partenariat, Virginie Lelarge, fondatrice de l’IMEDD, organisme d’études et de responsabilité sociétale monégasque à rayonnement international, qui adresse un message clair en faveur d’une mobilité douce à travers l’initiative « On the Move ! From Monaco to the Word ! ». Trois mots d’ordre pour l’IMEDD : étudier, sensibiliser, agir au-delà même des frontières de l’hexagone et du rocher monégasque.

Le troisième visage de cette collaboration est celui d’Anne-Marie Loquen , chargée de communication de l’agence GREEN CODE et présidente de la jeune association GREEN CODE Event, qui exerce son expertise du métier de l’évènementiel en faveur d’un Développement Durable humain et opérationnel. Et sa première grande opération aura lieu le 21 septembre prochain à l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (ADEME) de Sophia Antipolis. Concrétisant l’engagement de ces trois figures du Développement Durable dans la région, le Forum GREEN CODE  2012 sur la Mobilité Durable est un évènement qui se conjugue au pluriel et s’accorde au féminin.

L’activité de la femme est plus que jamais au cœur des problématiques et des solutions de déplacements à travers son rôle de citadine, de femme active et de mère. L’IMEDD l’a bien compris et lance la campagne de sensibilisation internationale à la Mobilité Douce et aux énergies  renouvelables « Ladies and Mobiliy » dont le visuel fait apparaitre le visage de 4 femmes emblématiques de la mobilité responsable. Virginie Lelarge et Laurence Briffa figureront ainsi aux côtés de Julie Lelarge, consultante associée, en charge des actions de sensibilisation des enfants à la mobilité et aux énergies, notamment au travers de Bio Logika, une initiative de l’IMEDD, et d’Emmanuelle Morelle, Fondatrice de Looping Communication.

Les visuels de la campagne seront bientôt disponibles sur le site de On the Move et au www.greencode.fr

Amandine BADEL, chargée de projet communication GREEN CODE

Une étude vélo aux Pays-Bas pour les américains

Voilà un reportage intéressant et une étude de terrain, sur la mise en place du vélo aux Pays-Bas ; pour un groupe de managers de la mobilité de différentes villes américaines, et afin de reproduire les bonnes pratiques là-bas… Laurence

Source : European Cyclists’ Federation – 21.06.2012 – Alexandra Cutean

 

[button link= »http://www.ecf.com/news/bicycle-industry-needs-to-help-grow-cycling-says-bike-industry-guru-velo-city-talk/ »] Etude vélo en vidéo[/button]

 

Le singe vert au G21 suisse !

Voilà une petite bête qui monte, qui monte ! 🙂 ….. Laurence

Source : blog Green Monkey, le 23.05.2012

Retrouvez Green Monkeys au G21

Fin mai s’annonce « Swisstainable » !

Les 29 et 30 mai prochains, Green Monkeys se joint au premier rendez-vous de l’économie et du développement durable en Suisse –le G21.

Le G21 est un double clin d’œil au sommet du G20 ainsi qu’au millénaire dans lequel cet événement prend place. Cet événement organisé par NiceFuture porte l’idée centrale que les enjeux environnementaux et sociétaux d’aujourd’hui ne pourront pas se résoudre sans l’implication du monde économique. Pour instaurer une dynamique collaborative entre les différents secteurs et acteurs de l’économie, le G21 offre un lieu unique de rencontre, d’échanges et de débats.

Pour alimenter le débat autour de la mobilité et du covoiturage dynamique, retrouvez l’équipe de Green Monkeys durant les deux jours de conférences dans l’espace Ideas&Solutions Market.

Pour réserver un moment d’échange privilégié avec un membre de notre équipe, contactez nous dès aujourd’hui !