C’est l’été, et si on se déplaçait à vélo pour visiter ?

Voilà une question que n’ont pas eu longtemps à se poser certains touristes dans notre belle France ! Question budget peut-être au départ ? Mais quel merveilleux moyen de découvrir les localités de nos régions ! C’est décidé, je découvre le pays à vélo ! Ou une partie tout au-moins !

Voilà un article intéressant d’Olivier Razemon (comme souvent 🙂 via transports.blog.lemonde.fr; le 08/08/2014

J’y rajouterai même trois photos confirmant ses dires, que j’ai prises lors de mes vacances dernièrement, en visite dans les châteaux de la Loire. On ne se refait pas ! Quand on est mordu vélo ou mobilité durable, même en vacances on y pense !! 🙂

 Château de Langeais :

Château de Langeais

Château à Azay-le-Rideau :

Château Azay-le-RideauP1170466

« Les touristes à vélo sont plus dépensiers que les vacanciers en voiture « 

Pédaler deux ou trois heures, s’arrêter au bistrot du coin pour déjeuner, déguster un café quelques kilomètres plus loin, puis, au soir, trouver une auberge confortable pour se reposer, et ripailler pour compenser l’énergie dépensée. Recommencer le lendemain. Le cyclotouriste n’est pas – seulement – ce pauvre hère qui peine sous le soleil, un sac rempli de linge sale sur le dos, et s’écroule de fatigue dans une grange abandonnée avant de se nourrir d’un sandwich aux herbes. Au contraire. Les touristes qui voyagent sur une bicyclette se montrent plus dépensiers que ceux qui voyagent en voiture, rappelle Atout-France, l’agence de développement touristique de la France, dans une étude sur le tourisme international à vélo publiée en 2012.

Sébastien, qui vit à Toulouse, vient de passer quatre jours sur son vélo dans la vallée du Tarn et les Cévennes. Il a calculé ses dépenses : « Toulouse/Albi et Mazamet/Toulouse en train, 15€ ; trois nuits au camping, 20€ ; trois petits déjeuners pris au café, 15€ ; le midi, trois pique-niques et un restaurant, 45€ ; trois repas du soir (souvent dans un petit resto improbable), 61€ ; boissons diverses, 13€. Total : 169€, soit 42€ par jour ». Pas si cher pour le touriste, mais appréciable pour les territoires traversés. Car la plupart des dépenses enrichissent directement les commerces locaux.

Certaines collectivités ont compris le potentiel qu’elles pourraient tirer de cette vogue. Ainsi, le département de la Sarthe fait-il des cyclotouristes une cible de choix, au même titre que « les Chinois »« les amateurs de course automobile » attirés par les 24 heures du Mans ou encore les voyageurs qui fréquentent les aires d’autoroute,peut-on lire dans Ouest-France.

Une manne locale. Cet été, la presse locale raconte, étonnée ou amusée, comment les cyclistes investissent, d’un bout à l’autre du pays, les bases nautiques, les expositions d’art contemporain ou les fêtes de village. On pédale à travers les vignobles à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde), autour des anciennes fortifications de Cambrai (Nord) ou même sous la pluie dans le pays de Caux comme le rapporte Paris-Normandie. On découvre la côte chalonnaise (Saône-et-Loire) et on y déguste ses vins ; après tout pourquoi faudrait-il reprendre le volant après avoir trempé ses lèvres dans un ballon ?

La Loire à vélo, une aubaine. Partout où les cyclistes passent, l’économie locale se porte bien, notamment le long du plus célèbre itinéraire de France, la Loire à vélo. L’itinéraire, qui se déroule entre Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et Nevers, attire 800 000 personnes chaque année. Une étude financée par les régions traversées, Centre et Pays de la Loire, estime à 15,3 millions d’euros les retombées économiques directes pour l’année 2010. Parmi ces touristes, 39% logent au camping, 24% à l’hôtel et 11% en chambre d’hôtes. 16% d’entre eux mangent au restaurant, 21% visitent des musées, 8% des caves et 6% s’adonnent au shopping. En moyenne, les touristes dépenseraient 68€ par jour.

Cet article de la République du centre-ouest publié l’été dernier l’illustre : Gien (Loiret), « qui ne faisait pas figure de destination privilégiée, profite désormais du passage de dizaines de touristes tous les jours. La plupart des commerçants du centre-ville disent bénéficier de cette nouvelle forme de tourisme ». Camping, boulangerie, épicerie et même pharmacie bénéficient de cette manne inattendue.

Les hypermarchés n’en profitent pas. Le constat est identique à La Charité-sur-Loire (Nièvre). L’itinéraire cyclable passe de l’autre côté du fleuve, dans le département du Cher, mais c’est bien à La Charité, 5000 habitants, que les touristes s’arrêtent, après avoir traversé le joli pont en pierre. Les commerces locaux en profitent, notamment les quelques cafés, les librairies (c’est ici que se déroule chaque printemps le Festival du mot) et la célèbre confiserie du Prieuré. Mais les grandes surfaces situées à l’orée de la ville doivent se passer de la clientèle cycliste : et pour cause, dès que l’on quitte les bords de Loire, ça monte !

A Mulhouse (Haut-Rhin). © Olivier RazemonBalades à vélo :

A vélo sur le pavé de Boston

Les Pays-Bas, monarchie cyclable

Liège, la petite boucle bénie des cyclistes

PS : et pour ceux qui n’ont pas de vélo, il reste toujours la possibilité de louer un Vélo en Libre Service (VLS), qui existent dans nombreuses villes françaises ! Ci-dessous, une carte les répertoriant, source E.Leclerc (qui a oublié  le Velhop de Strasbourg : 1000 vélos en libre service et 3000 en longue durée…, et Obernai qui a une petite flotte de 10 VLS. Si vous habitez dans une ville où il y a des Vélos en Libre Service et non nommée ci-dessous, pourquoi ne pas le rajouter en commentaire ci-après ? Merci  😉 

VLS via E.Leclerc

Bilan 2013

Quel est le bilan 2013 ? Qu’a-t-on mis en place ? Où va-t-on ? …

La mobilité s-est elle reposée sur ses lauriers_image source Android Fr

 Voilà quelques grandes lignes de cette année 2013 :

Les points à améliorer :

  • On attend toujours en France, une indemnité kilométrique pour l’usage du vélo comme mode de transport domicile-travail (comme en Belgique, par exemple)
  • Cela bouchonne toujours sur nos routes maralpines, ainsi que sur l’hexagone ! Les embouteillages coûtent 677 euros à chaque foyer français, en 2013
  • Quid des avancées de la LGV Paca devenue la « Nouvelle Ligne » …

Les avancées :

  • On a vu une augmentation de ventes et d’utilisation des vélos, en France comme en Europe
  • Dans chaque coin de France, des évènements pour mobiliser les citoyens autour du vélo
  • Développement des infrastructures cyclables (pistes, voies vertes…)
  • Les véhicules électriques en progression
  • Travailler autrement, via des espaces de co-working
  • L’auto-partage de véhicules personnels entre particuliers
  • Grand pas en avant du co-voiturage en France
  • Déploiement du téléphérique urbain
  • Les femmes engagées dans la mobilité durable

Une nouvelle année pour de nouvelles résolutions ? Nous verrons bien ! A suivre …

Green Code organise sa Journée Tous à vélo, le 20.09.2013

Et parce que c’est la Semaine Européenne de la Mobilité, l’Agence Green Code organise son évènement local :

Vendredi 20 septembre 2013, venez tous à vélo !

Sur Sophia Antipolis (ou ailleurs !)

Tous à vélo 2013

Merci d’enregistrer votre nom/pseudo/voire alias et lieux d’habitation-destination sur le Doodle ci-dessous ! 🙂

Lien pour s’inscrire

En partenariat avec Bike Repair Center qui offre le petit déjeuner et pourra effectuer des diagnostics gratuits de votre vélo,

et la Fondation Sophia Antipolis qui nous accueille devant sa galerie (extérieur) !

Faites tourner, merci !! 🙂

Rappel : Carte des pistes cyclables /voies vertes (mixtes cyclables et piétonnes à Sophia), fournie par Travisa :

 dépliant carte pistes cyclables Sophia Antipolis (téléchargeable)

A noter :
Inscriptions gratuites mais obligatoires pour le petit déjeuner des cyclistes.

L’Agence Green Code se décharge de toute responsabilité en cas d’accident.

—————-Revue de  presse ————-

WebTimeMedias du 18.09.2013 : Semaine européenne de la mobilité : Tous à Vélo à Sophia !

————————-

Info de dernière minute :

Vendredi 20/09 au matin, entraînement pour préparation aux championnats du monde de longskate, sur la piste cyclable située derrière Nautipolis.

Il sera extrêmement difficile de passer entre la section Route des Dolines et la Rue Albert Caquot

Inauguration de la piste cyclable Route du Pin Montard, à Sophia le 13 juin 2013

Enfin un tronçon tant attendu par la quelque centaine de cyclistes du plus gros employeur de la technopole ! Non pas 100 cyclistes quotidiennement, mais au total en comptant les cyclistes réguliers qui viennent tous les jours de Nice ou de Grasse à Sophia Antipolis (voire d’ailleurs) ; plus les occasionnels qui ont essayé lors des journées tous à vélo (ou « Cycle to Work day »), que j’ai commencé à organiser au début de mon arrivée chez Amadeus en 2008, pour la mise en place du Plan de Déplacements Inter-Entreprises « Sophia Mobil’ ». Une des actions phares lancées dès lors, et poursuivies depuis par les services internes de l’entreprise, sur une moyenne de deux journées vélo par an.

Maintenant, il n’y a plus aucune excuse pour ne pas arriver à vélo au travail, grâce à la réalisation des aménageurs (le SYMISA : Syndicat Mixte Sophia Antipolis et la CASA : Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis) des voies vertes mixtes (cyclables et piétonnes) de la technopole. Un plan des pistes réalisées et de celles à venir, et encore quelques kilomètres à aménager :

2013.06.12_Inauguration (17)

 

Un reportage photos de la voirie avant, pendant et lors de l’inauguration de la voie verte du Pin Montard, le 13 juin 2013. Quelques élus présents, (dont le Président de la CASA et du SYMISA, le Maire de Biot…), des représentants d’Amadeus, les agents de la CASA, les entrepreneurs du site et deux cyclistes (dont votre auteure).

Cliquez sur la photo pour voir l’album :

2013.06.13_Inauguration (50)

Gageons que cette voie verte cyclable soit le début d’un prolongement vers le quartier Saint-Philippe de Biot … A suivre.

 

WebTimeMedias en parlait la veille de l’inauguration : « La route d’Amadeus réaménagée »

Travisa – Table ronde du 27.05.2013 : le vélo à Sophia

Dans le cadre du lancement de la 2ème semaine du Vélopolitain (du lundi 27/05 au samedi 01/06/2013 inclus), l’association TRAVISA (Travailler et –mieux– Vivre à Sophia Antipolis), ouvre cette première journée, avec une table ronde dédiée au « Vélo à Sophia » ; accueillie par la Fondation Sophia Antipolis et son nouveau Président : Mr Dominique Fache.

Discussion table ronde

Cette table ronde aura lieu lors de la pause déjeuner, de 12h30 à 13h45 (Salle Picasso). Un rythme soutenu et imposé aux 15 intervenants qui seront challengés par le modérateur : Mr Pascal Gauthier (Ingénieur, Chef de projet informatique et développement durable).

Les intervenants et les thèmes à aborder

Une retranscription de cette table ronde sera mise en ligne, après la Semaine du Vélopolitain, sur la partie « Forum » (à venir) du site : www.travisa.org, afin de continuer le débat.

Inscriptions gratuites mais obligatoires, via ce lien, merci.

Travisa : 2è semaine du Vélopolitain

L’association TRAVISATravailler et Vivre à Sophia Antipolis – organise pour la 2ème édition, sa « Semaine du Vélopolitain », du lundi 27/05 au samedi 1er/06/2013 inclus ; afin d’informer, inciter, sensibiliser toutes personnes habitant et/ou travaillant à Sophia Antipolis, sur l’utilisation du vélo au quotidien, comme mode de transport, autant que pour le plaisir de se déplacer à vélo.

Affiche semaine du Vélopolitain

Communiqué de presse : 2è Semaine du Vélopolitain

Pour rappel, Travisa a été élue comme « Evènement Coup de Cœur » de la Fête du vélo 2013, par le Comité de promotion du vélo, au niveau national.

Le lancement de la semaine se fait par une table ronde lundi 27/05 à la Fondation Sophia, sur les aménagements cyclables à Sophia, et ses acteurs + exemples alentours. Inscription gratuite mais obligatoire ICI

Dépliant pistes cyclables et bus-cyclistes sur Sophia Antipolis

Participer à une « Journée tous à vélo », vendredi 31/05 (se déplacer au bureau à vélo) : inscription à la journée ; inscription pour rejoindre un « bus-cycliste »* (avec des cyclistes réguliers) et bénéficier du petit-déjeuner offert (par Travisa et ses partenaires), à l’arrivée au boulodrome du parc de la Bouillide.

*Un bus-cycliste est un groupe de cyclistes qui se déplacent ensemble sur un itinéraire prédéfini à un horaire convenu, mené par un cycliste régulier, appelé « leader ».

Programme détaillé de la semaine

En cas de pluie, Travisa se réserve le droit d’annuler les animations à l’extérieur.

Merci de bien vouloir diffuser cette information auprès de vos réseaux, au sein de vos entreprises ou associations.

Pour toute question, me contacter.

Laurence Briffa : travisacontact(at)gmail.com
Chargée des Relations Extérieures de TraViSA

Semaine du Vélopolitain

Cette fois-ci, c’est avec ma casquette de présidente de l’association Travisa (Travailler et Vivre à Sophia Antipolis), que je vous écris.

Si vous circulez sur Sophia Antipolis, vous avez peut-être déjà remarqué des travaux d’aménagements hors des routes de circulation ? Des aménagements que l’on ne voit pas quand on est assis dans sa voiture ? Alors, il est grand temps d’enfourcher son vélo et de venir découvrir ces nouvelles voies vertes, mixtes cyclables et piétonnes ! Comment ? En participant à notre : …

Pour ses 10 ans (Sept-2002), l’association de loi 1901 :  TRAVISA organise une opération découverte des nouvelles voies (vertes) cyclables, en cours de (ré)aménagement sur la technopole de Sophia Antipolis ! Avec des mini circuits d’exploration, tous les jours pendant la pause déjeuner et d’autres animations : stands, essais de vélos différents ; en partenariat avec d’autres structures :

 

 

                            Lien Doodle pour participation

Tract téléchargeable


Semaine du Vélopolitain

Info sur le blog : http://travisa.over-blog.com/

Ou sur notre site : Travisa.org

Contact : Jean-Guillaume : 06 49 52 47 52

*****************  On en parle sur la toile  *****************

1. Semaine du Vélopolitain ; casa-infos.fr

2. Extrait du Site officiel de la Ville de Valbonne Sophia Antipolis 

3. La Fondation Sophia Antipolis

4. 1001 Sentiers

5. BikeLive.com

6. Le site de Mougins-Le-Haut.net

7. Les Brèves de Biot.fr

8. L’association partenaire : Cycl’Hop de Valbonne

9. Sophiapolis.fr

10. Forum Vélo Taf.com

*****************  La presse en parle  *****************

1. Sophia_Semaine du Vélopolitain_pour les 10 ans de Travisa_WebTimeMedias_16.10.2012

2. Une semaine de la RSE pour les 25 ans d Amadeus et la participation de Travisa_WebTimeMedias_25.10.2012 (9ème journée « Tous à vélo » pour Amadeus, depuis 2008)

3. Semaine du Vélopolitain ou comment faire du vélo à Sophia_NiceMatin_26.10.2012

4. Le vélo a joué les petites reines toute la semaine à Sophia_NiceMatin_27.10.2012

Cagnes/Mer, vitesse des cyclistes limitée à 10km/h sur pistes cyclables !

Attention, dès le 11 sept-2012, limitation de la vitesse des cyclistes à 10km/h sur les pistes cyclables de Cagnes-sur-Mer (06). Procès verbal de 35€ (minoré à 22€ si payable dans les 3 jours), applicable après 10 km/h à vélo ! Oui,vous avez bien lu, à plus de 10 km/h. Décision prise par Monsieur le Sénateur-Maire Mr Louis Nègre, afin de protéger les enfants et personnes âgées, voire les touristes, se promenant sur ces dites pistes cyclables du littoral.

Après ceci, comment motiver les salariés utilisant le vélo comme mode doux (ou actif), pour leurs déplacements domicile-travail !? Faut-il instaurer des créneaux horaires d’utilisation de ces pistes, en fonction du public concerné et donc, une vitesse adaptée à un certain public ?

Je vous laisse juge des articles suivant, relatant cette information… Laurence

En vidéo sur YouTube : Cagnes-sur-Mer (06): contrôles radars pour les vélos

 

Article d’Olivier Razemon Journaliste Transport, LeMonde.fr, le 3 sept-2012 :

« Vélos verbalisés pour vitesse excessive : ce n’est pas un canular« 

Et aussi :

La vitesse des cyclistes limitée à 10km/h dès mardi 11/09/2012, à Cagnes

C’est mardi 11 septembre qu’entrera en vigueur la limitation de la vitesse sur la piste cyclable du bord de mer, à Cagnes.F. F.

Les contrôles, effectués par la police municipale devraient commencer dès mercredi. Les cyclistes évoluant à plus de 10 km/h pourront se faire verbaliser… Si cette mesure est plutôt bien accueillie par les piétons et les familles, elle soulève une polémique chez les cyclistes. Certains font circuler une pétition et appellent à manifester*.

Source NiceMatin, publié le lundi 10 septembre 2012 à 19h10

Autre vidéo France 3 : Des radars pour les cyclistes à Cagnes-sur-Mer, du 3-sept.2012

NiceMatin, le 2-sept.2012 : Le maire de Cagnes veut flasher les cyclistes pour… excès de vitesse

Blog cycliste Boyer vélo, le 4 sept-2012 : Des radars sur les pistes cyclables de Cagnes-sur-Mer

 

*Enfin et pour montrer les 2 parties prenantes, voilà la pétition en ligne appelant à manifester contre la mise en place de cette limitation de vitesse :

Pour la sécurisation de la piste cyclable du bord de mer à Cagnes sur Mer et contre la limitation de vitesse et la répression des cyclistes

A vous de juger, chers lecteurs, du bien fondé de cette démarche de limitation de vitesse ou non…

Inauguration en « petites pompes » des voies cyclables à Sophia

 

Et voilà, le grand jour est demain mercredi 6 juin 2012, en plein milieu de l’année et de la journée, que ces Messieurs les politiques vont enfourcher des Vélos à Assistance Eléctrique (d’après ce qui est prévu), afin d’officialiser ces nouvelles voies cyclables aménagées dernièrement (une page du blog dédiée à ce sujet et des photos lors des travaux) sur le site de la technopole ! 🙂 Laurence

 Photo L.Briffa

Ici JP Largillet de WebtimeMedias en parle déjà : Sophia inaugure de nouvelles pistes cyclables – Publié le 5 juin, 2012 – 15:28 par Jean-Pierre Largillet – Vu 36 fois

Des pistes cyclables pour Sophia ! Voilà des années aussi que l’on parle de ce type d’équipements pour la technopole. Car les Sophipolitains ne demandent qu’à jouer la mobilité douce qu’on leur propose. Mais ils ne veulent pas pour autant mettre leur vie en danger.

Les nouvelles pistes cyclables qui seront inaugurées demain, mercredi 6 juin, à 15 heures, à Nautipolis, dans la foulée de la Fête du vélo, vont donc dans le bon sens. Ce nouveau circuit pour les deux roues relie le centre aquatique de Valbonne Sophia Antipolis à la gare routière, soit un itinéraire de plus de 2 km. Il s’agit d’un aménagement « modes doux » ouvert aux piétons, cyclistes et rollers, d’une largeur moyenne de 3,50 mètres, avec un revêtement spécifique, un marquage au sol et une signalisation dédiée.

Des portiques sont installés à chaque intersection avec les routes pour empêcher l’accès de ces voies vertes aux voitures et des traversées « modes doux » sont créées sur les routes départementales. Cet itinéraire fait partie du schéma global d’aménagement des pistes cyclables du parc de Sophia élaboré en 2010 par le SYMISA, en concertation avec les acteurs de la technopole. Il vient augmenter les aménagements cyclables déjà existants sur Sophia Antipolis, réalisés par les communes de Valbonne Sophia Antipolis et de Biot, le Conseil Général des Alpes Maritimes ainsi que le SYMISA. Ainsi, en attendant le bouclage complet du parc technologique, le vélo fait son chemin petit à petit…

Article presse : Inauguration à vélo des voies vertes de Sophia_NiceMatin du 07.06.2012

Pour la petite histoire non retracée ici par les journalistes, il y avait : Ilaria, Pierre et Serge, 3 membres de l’association TRAVISA (Travailler et Vivre à Sophia Antipolis), en vélo dit « classique » (en opposition aux Vélos à Assistance Electrique)… qui ont parcouru bien plus que ces Messieurs ne l’ont fait sur leur mode doux ! Mais chuuut, on ne dira rien ! 😉 Laurence